h

Michel Vaillant

Au cinéma Royal le :
  • Vendredi 26 décembre 2003 à 20:30

  • Lundi 29 décembre 2003 à 20:30

  • Durée : Durée 1h44 – de la séance 2h05
  • Réalisateur : Louis-Pascal COUVELAIRE

Synopsis

Acteurs : Sagamore STEVENIN, Diane KRUGER, Jean-Pierre CASSEL
Age légal 10 ans / suggéré dès 12 ans

À l’instar de la bande dessinée qui nous raconte le match Vaillant - Leader, c’est une alliance entre Luc Besson, Louis-Pascal Couvelaire (le réalisateur du film) et Jean Graton (le créateur de la BD) qui nous permet de découvrir aujourd’hui le film sur grand écran.
C'est en 1957 que Michel Vaillant apparaît pour la première fois dans les pages du Journal Tintin. L’histoire est courte et se déroule sur le circuit du Mans. D’entrée de jeu, le pilote connu le succès auprès du public et le premier album “Le Grand Défi” paru en 1959.

Michel Vaillant est un pilote automobile virtuose, champion incontesté dans les rallyes et les circuits du monde entier. Ses succès et ceux de son équipe, l'Ecurie Vaillante, provoquent autant l'admiration que la jalousie de ceux qui se mesurent à eux...
Ruth Wong est le manager de l'équipe Leader. Elle sait jouer de son caractère et de ses charmes, et n'a de cesse de venger la mémoire de son père, le fameux Leader. Prête à tout pour gagner, elle va déployer des trésors d'imagination pour détruire les Vaillant.
Michel, concentré, est au volant de sa Vaillante bleue n°10. À ses côtés : Steve Warson, son ami, fabuleux pilote américain, dans la Vaillante n°8. Ils sont sur la grille de départ des 24 Heures du Mans. Juste devant eux, deux voitures rouges monstrueusement agressives, deux pilotes Leader, Bob Cramer et Dan Hawkins...

Une partie du film a été tournée lors de véritables épreuves des 24h du Mans. Pour ce faire, la production a dû engager deux voitures en compétition et passer les qualifications au même titre que les pilotes professionnels présents. Le film y gagne en authenticité…
Même si cette aventure se passe dans le milieu de la course automobile, elle n’est pas pour autant réservée aux amateurs du genre, et ce n’est pas parce que le scénario est signé Besson qu’il faut s’attendre à voir un “Taxi 4”… Mais là, c’est à vous de juger si ce film tient la route…

Nicolas Chevalley
© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix