h

Mesrine : L'instinct de mort

Au cinéma Royal le :
  • Vendredi 16 janvier 2009 à 20:30

  • Dimanche 18 janvier 2009 à 17:00

  • Durée : 1h53
  • Année de parution : 2008
  • Pays : France
  • Réalisateur : Jean-François RICHET
  • Avec : Vincent CASSEL, Cécile DE FRANCE, Gérard DEPARDIEU
  • Age légal : 14 ans
  • Age suggéré : 16 ans

Bande annonce

g

Synopsis

Dimanche, soirée spéciale «Gangster», les deux films seront projetés à la suite, entrecoupé d’un repas permettant aux spectateurs de reprendre leur souffle.

Film de producteur, le diptyque consacré à Jacques Mesrine propose un premier volet qui tient en haleine son spectateur, sans pour autant l’enfumer. A dessein, le cinéaste Jean-François Richet commence L’instinct de mort par la fin, soit par la scène controversée où l’homme le plus recherché de France meurt criblé de balles, en 1979, Porte de Clignancourt à Paris.

La mise en scène ne laisse planer aucun doute: il s’agit d’une véritable exécution policière, reste à en expliquer la raison, sans faire de la «victime» un héros, ce qui aurait été un parti pris difficilement justifiable en regard de son profil! Par le biais d’un long retour en arrière, le réalisateur de Ma 6-T va crack-er (1997) fait le récit des années de «formation» d’un individu imprévisible qui commence en Algérie française où le jeune Mesrine (Vincent Cassel) assiste à une séance de torture et se termine par son impossible évasion des Quartiers de Haute Sécurité.

Comédien né, le protagoniste est bientôt plus joué par les événements qu’il ne les maîtrise réellement. Ce sentiment de dépossession de soi, Richet le restitue grâce à une mise en scène travaillée par des influences cinématographiques aussi diverses que celles du polar, du western, voire de la comédie.

Adeline Stern

© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix