mardi, 25 mai 2010 09:05

Edito - 25 mai 2010

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Des conséquences de la complicité...

Complice, quel mot étrange. J'en cherchais l’étymologie et j'ai appris que c'est un mot né en 1327, qui s'écrivait alors complisse et qu'il avait pour parents complex et complicis. Plus tard il devint : "celui qui s'associe à quelqu'un pour commettre un méfait".

Et c'est VRAI. je peux en témoigner ici-même.

A l'époque, mon amour commençait à peindre des oeuvres magnifiques et de mon côté je m'initiais, entre autres, à l'opéra et à la voix émouvante de Cecilia Bartolli. Entre-deux nous saisissions chaque occasion de développer notre complicité amoureuse.

C'est ainsi que C. nous avait surpris, à l'issue d'une de ces après-midi sublime où la lumière transcende les corps qui exultent (comme le disait si bien notre cher complice Brel). En partant, elle nous laissa en face à face avec un f-a-b-u-l-e-u-x gâteau à la crème de chez le meilleur pâtissier du village et c'est sans tergiversation aucune que nous nous jetâmes dessus mon complice conjugal et moi-même. 

Tout en le dévorant, j'entonnais alors fort et faux le célèbre couplet : "Lascia ch'io pianga.... mia cruda sorte.... " (laisse-moi pleurer sur mon sort cruel) et nous nous retrouvâmes unis - et sans complexes mais très complices - dans l'éclat de rire qui suivit.

Un bon cinéaste ferait alors un travelling arrière, non dénué de nostalgie, sur la boîte du gâteau vide restée sur la table...

Quoi qu'il en soit, n'oubliez pas les salades créatives de Sébastien avant le film, ni le super-deal de Travys pour votre billet de train (le retour gratuit si vous faites tamponner l'aller chez notre complice du cinéma qui en plus vous fera un rabais sur le prix de votre place de ciné).

bon film !

Christina
Lu 1037 fois

© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix