lundi, 30 novembre 2020 15:18

Les bons plans «cinéma» du Royal #48

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Un espion de chez nous, des docs à rattraper, une drôle de valise et un raccord-regard

Il se murmure que les cinémas seront rouverts à Noël. Dans l’attente de ce qui serait un merveilleux cadeau, le Royal vous propose de nouveaux bons plans «cinéma». Avec, au menu, trois documentaires majeurs à voir ou à revoir, un espion à pister, la suite des activités de La Lanterne Magique, ainsi qu’une nouvelle rubrique à méditer sur un site ami dédié au septième art.

Trois chefs-d’œuvre du cinéma du réel

Cette semaine, Adeline Stern et le soussigné vous proposent de redécouvrir trois grands documentaires disponibles sur ww.cinemaroyal.cinefile.ch, sa très précieuse plateforme de rattrapage. Avec «l’Opéra de Paris» (2017), Jean-Stéphane Bron nous entraîne dans les arcanes d’une institution qui doit continuellement s’inventer un avenir commun, du directeur aux techniciens de surface, en passant par les chanteurs et les danseurs. En résulte un film à nul autre pareil, qui s’attache à restituer le travail qui précède les spectacles, véritable creuset d’humanité que n’épargnent ni les conflits ni les jeux de pouvoir.  

Par le prisme d’images d’archives, le remarquable «I Am Not Your Negro» (2016) remonte le temps pour montrer à quel point la lutte contre le racisme reste hélas d’actualité, ainsi qu’en atteste aujourd’hui un mouvement comme Black Lives Matter. En prenant comme trame narrative les mémoires inachevées de l’écrivain noir américain James Baldwin, le cinéaste haïtien Raoul Peck montre les difficultés de la communauté afro-américaine à faire reconnaitre ses droits les plus élémentaires.

«Madame» du cinéaste suisse Stéphane Riethauser prend la forme d’un dialogue intime et tendre avec sa grand-mère. Madame, c'est Caroline, une vieille dame dont on devine qu'elle dissimule, derrière sa coquetterie et ses manières bourgeoises, une rare force de caractère. En voulant être femme d’affaires à une époque peu ouverte à l’émancipation féminine, Caroline a su se libérer du carcan d’une société patriarcale, comme le fera plus tard son petit-fils en assumant son homosexualité.

NVELIMPEX LOPERADEPARIS

Le destin sinueux de Thiel le Rouge

Autre documentaire à «streamer» par le biais de la plateforme de son distributeur, «Thiel le Rouge» part sur les traces révélatrices de Reynold Thiel, homme d’affaires neuchâtelois, couturier et pianiste virtuose. Son nom est connu de la police fédérale qui le soupçonne d’être un agent communiste à la solde de Moscou… Sa réalisatrice, Danielle Jaeggi, se fait critique de l’époque, pointant les ambiguïtés d’un engagement dont les protagonistes, pour la plupart, ont été broyés par le système qu’ils appelaient de leurs vœux.

nvelimpex thiellerouge 1 lo

La Lanterne Magique brille en ligne

Pour les plus jeunes, la Lanterne Magique continue de briller en ligne, notamment avec son jeu de jugeote et d’observation «Joue à deviner le titre du film (le titre à trouver la semaine dernière était «Mon voisin Totoro»), la suite de la bande dessinée «Home Sweet Cinéma» due à Noyau, maître illustrateur de La Lanterne et le nouveau «court-métrage de la semaine», «Valise» d’Isabelle Favez. Avis aux amateur·trices, c’est un véritable petit bijou de film d’animation policier, très tendre et un brin politiquement incorrect.

Burlesque FRA

La passion du raccord-regard

Sur le site de Passion cinéma (www.passioncinema.ch), une association voisine dévolue à la promotion du septième art, ne manquez pas sa nouvelle rubrique hebdomadaire «Raccord-regard» qui permet de redécouvrir un grand classique du cinéma par un biais inédit. Pour mémoire, un raccord-regard substitue à un premier plan sur un personnage un contrechamp montrant ce que celui-ci voit… Tentez l’exercice cette semaine avec Paulette Godard et Charlie Chaplin! 

Vincent Adatte

 

Lu 104 fois
© 2021 Cinéma Royal de Ste-Croix