mercredi, 25 février 2015 09:03

Edito - 25 février 2015

Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

A héros, héros et demi…

J’en connais deux de héros qui sont toujours au taquet, remplacement ici, bénévolat là, réparations, bricolage, réception et tout ce qui s’ensuit. Ils hébergent les réalisateurs qu’ils convient à la présentation de leurs films, ils collaborent à la préparation des buffets et des fêtes quand ils ne les organisent pas eux-mêmes, ils sont toujours là, infaillibles sauf cas de force majeure (eh oui, ça arrive aussi, rarement mais tout de même). Je ne vais bien sûr pas dire qu’il s’agit d’Adeline Stern et de Claude Massard n’est-ce pas, puisqu’ils tiennent à leur anonymat… mais ce qu’il y a de bien dans le fait d’être juste éditorialiste, c’est que c’est moi qui signe mon billet et que donc, je peux dire ce que je veux. Ceci établi, nos deux héros, enfin, non, notre héroïne (celle dont nous ne pouvons plus nous passer) nous a concocté, une fois de plus, un programme pas piqué des hannetons qui devrait vous voir arriver tambour battant au Cinéma Royal tous les week-ends de ce mois. On commence avec Les nouveaux héros donc, les autres, film d’animation en 3D, parfait pour nous distraire de la morosité météorologique ambiante… Cinquante nuances de Grey, pour suivre, qui semble faire un tabac (gris ?) dans l’hémisphère nord. J’espère qu’il n’aura pas l’impact de la grande panne d’électricité de 1965 (New York), nous sommes déjà bien assez nombreux sur terre ! On repasse à la couleur avec Bis, une très charmante comédie qui voit Messieurs Dubosc et Mérad dans leur élément… ne me demandez pas lequel. Et… le grand moment intellectuel de la semaine vous surprendra, vendredi ou samedi soir, avec The imitation game, un excellent film magistralement interprété.

N’oubliez pas votre rendez-vous à la Lanterne Magique le 4 mars prochain, Mon nom est Eugène est un film édifiant, jolie leçon de vie s’il en est. Jupiter : le destin de l’univers nous apprendra comment une « simple » femme de ménage (tiens au fait pourquoi dit-on toujours « simple » quand il s’agit d’une femme de ménage et pas quand il s’agit d’un ingénieur et/ou d’un scientifique ?), va remettre un peu d’ordre dans ce chenit d’univers. En tout cas je la plains. Il est déjà difficile de faire tourner une « simple » Commune, alors pensez, rétablir l’équilibre au sein du Cosmos, il y a intérêt à avoir des manches longues à relever… Ah, ben tiens, justement on en parlait (rétablir l’équilibre) les deux films suivants sont assez significatifs aussi. L’enquête (je suis fan de Gilles Lellouche, mais chuuut) et Durak. Il y est aussi question de fonctionnement opaque et de société pourrie. Ça va être intéressant de voir comment ils s’en sortent. Je ne voudrais pas être pessimiste, mais pour vous, le fait d’avoir vu tous ces films explicatifs a-t-il changé votre vie ? Vous sentez-vous moins impuissant ? Pensez-vous qu’ils ont contribué à faire fondamentalement évoluer les mentalités ? Bon, je dis ça, je dis rien hein…

Enfin ils ont osé dire l’inimaginable, Papa ou Maman… comme dirait la tante Elisabeth, si vous vouliez pas d’enfants, fallait pas les faire… Il n’empêche, on ne l’avouera pour rien au monde, mais des fois c’est lourd de chez lourd, nos enfants, et on n’est pas toujours aidés, surtout par les intéressés ! (je m’arrête là, on va encore me dire que j’écris des pavés illisibles). Encore un vendredi 13 (mars), et la tournée d’adieu de Thierry Meury un spectacle à ne pas manquer ! Le lendemain, notre coup de coeur : 20 000 jours sur terre (54,79 ans j’ai vérifié sur ma tablette). Un documentaire passionnant sur une personnalité fascinante que je ne connaissais pas, il y a encore dix secondes, et sur laquelle je vais m’empresser d’aller me renseigner… Samedi soir, 14 mars, nous sera présenté le petit dernier de Clint Eastwood, American sniper, comme le dit l’ami Vincent, ambigu, ambigu… Dimanche 15, Ciné Brunch, avec un film que j’attends avec impatience Thuletuvalu. On va en apprendre un peu plus sur le réchauffement planétaire, la fonte des glaces et les conséquences dramatiques de notre pollution (entre autres) sur le climat. Le film sera suivi d’une discussion et d’un brunch. Venez nombreux !!!

Bons films !
Christina

Lu 1058 fois

© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix