Au Cinéma Royal actuellement

 

Télécharger le programme du 24 avril au 11 mai 2014

 

Opéra-Passion 2013-2014

 


 

Les paresses d'une éditorialiste...

Oui, je vous l'avoue, ce mois-ci je ne suis pas très motivée ! Je pars en vacances dans deux jours et j'ai plus la tête dans mes bagages que sur mon édito. Depuis le début de la semaine j'essaie de m'y mettre, et je n'arrive toujours pas à retrouver ma verve légendaire. Heureusement que je ne suis pas en train de réaliser un film ! Je vois d'ici la daube que ça serait… Il n'empêche, des bons films il va y en avoir ces trois prochaines semaines. Depuis l'inénarrable (et pathétique) Les rayures du zèbre (avec le génial Benoît Poelvoorde) en passant par The grand Budapest hôtel (Coup de coeur avec le génial Ralph Fiennes) pour aller tout droit et du Jour au lendemain dans le domaine des soins à domiciles (présenté par son réalisateur !), on va en voir du pays. Et boire des verres aussi !  Je n'ai pas envie de faire très long, alors je bâcle n'est-ce pas. J'espère que vous ne m'en voudrez pas - mais comme vous ne me dites jamais si vous avez apprécié mes éditos, je suis sûre que vous ne me signalerez pas non plus le contraire pas vrai ? Bref, la semaine du 9 au 13 avril, les mamans ne doivent pas oublier qu'elles ont congé le mercredi après-midi pour aller boire le thé ensemble pendant que leurs adorables têtes blondes apprécieront The kid de Chaplin à la lanterne magique… Elle reviendront le soir, en robes longues et au bras de leurs chers époux pour déguster : Opéra Passion (non, pas le gâteau, la musique, restons sérieux !). Ce soir-là, c'est Giacomo Puccini qui nous fera rêver avec son Tryptique. Bien sûr, tout le monde et même les autres seront là pour l'Assemblée Générale de la Coopérative Mon Ciné et l'Assemblée Générale de l'Association des Amis du Royal. Comme je ne sais pas trop où exactement on met les majuscules (ça change selon les pays), j'en mets partout, voilà. Je disais donc il faut venir à ces assemblées, c'est primordial pour que le cinéma vive et perdure et chaque présence est importante ! Je compte sur vous ! En récompense nous assisterons gratuitement à la projection du film Le démantèlement de Sébastien Pilote. Un film Canadien (là je mets la majuscule par respect et parce que j'aime beaucoup le cinéma canadien) qui pourrait effectivement, comme le dit Adeline Stern dans son synopsis (on les trouve à la Pharmacie Benu et à différents autres endroits aussi), être le remake du Père Goriot. Avec l'accent ça va être encore mieux ! Vendredi nous aurons une nouvelle chance de voir ou revoir Surpercondriaque, le dernier blockbuster français de Dany Boon, histoire de décompresser un peu sans se faire mal à la tête. Le samedi soir, un très chouette Walt Disney : Dans l'ombre de Mary euh, non, je me trompe, on vous parlera plutôt ici des dessous de l'affaire Mary Poppins. Et croyez-moi, elle n'était pas de tout repos (avec la géniale Emma Thomson, merveilleuse en vieille fille coincée). Soirée passionnante en perspective. Ce même samedi et dans un registre un chouia plus sérieux, The monument men, où quand Monsieur Clooney joue les gendarmes américains. S'il est une chose que les américains font bien… mais je crois que je l'ai déjà dit, donc, en résumé, nous leurs devrions la conservation de certains de nos plus beaux chefs d'oeuvres. Merci d'avance ! A ne pas manquer non plus dimanche après-midi La Grande Aventure Lego, dernière reprise. La semaine du 17 au 21 avril, nous assisterons à La naissance d'un empire, ce qui  n'est pas rien, vous en conviendrez, puis à la naissance d'une vedette, avec Fiston… La sortie du mois en animation sera Clochette et la fée pirate, en 3D comme il se doit et la découverte du dernier chef d'oeuvre d'Alain Resnais Aimer, boire et chanter (avec le génial Hippolyte Girardot).

Bons films !
Christina

 

Newsletter




1946