lundi, 08 février 2010 10:03

Edito - 8 février 2010

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les échos de l'entracte

 

A propos de Max,

Pour tout dire, je ne savais pas très bien comment commencer l'édito d'aujourd'hui. J'avais très envie d'en faire un parce que le dernier datait d'il y a quinze jours, mais c'est les vacances, les enfants sont partis skier et la maison est vide. Et je me sentais vide moi aussi.

Et puis hier soir, j'ai lu le synopsis de Max et les Maximonstres et j'ai tourné ça dans ma tête toute la nuit. Ce n'est déjà pas facile d'être une adulte, alors vous pensez; une enfant ! Mais avec beaucoup d'efforts j'y suis parvenue. J'ai revécu toutes mes terreurs au même âge que Max, toutes ces questions sur mon avenir, toutes ces angoisses sur la précarité de la vie quand j'ai pris conscience qu'elle allait s'arrêter un jour et que je ne savais pas comment ça serait.

Et comme j'ai détesté ma mère alors pour m'avoir mise dans cette inextricable situation !  Oh oui, comme je l'ai détestée, cette empêcheuse d'avancer en rond, de tourner droit.

Au point d'ailleurs que quand j'ai eu 13 ans je l'ai même faite mourir... dans ma tête.

Parce que je me sentais prête. Prête à revêtir ma tenue de louve et à traverser la steppe pour rejoindre la meute...

...et épouser son chef.


Les deux du rang du milieu.
Celle qui s'interroge

Lu 1025 fois

© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix