mercredi, 25 mai 2016 15:45

Edito - 25 mai 2016

Évaluer cet élément
(0 Votes)

À l’heure du croissant… chaud

Pas étonnant que j’aie des frustrations… ma vie est un peu chamboulée ces derniers temps. Problèmes de santé, départ prochain de fils cadet pour l’autre bout du monde, et légers différents avec fille aînée. Mais il y a quand même des bonnes nouvelles, mon dernier ordinateur ayant déclaré forfait, j’en entame un tout neuf pour cet édito… Une bombe, je ne vous dis que ça ! Et du coup, tout le reste va suivre, le moral en premier. Après tout je ne suis pas la seule à avoir des problèmes avec ma fille n’est-ce pas ? Vous en verrez quelque chose avec Julieta sublime portrait de femme (et de mère) de Pierre Almodovar ainsi que dans À peine j’ouvre les yeux… notre coup de cœur du mois et premier film de Leyla Bouzid. « Un printemps arabe à elle toute seule » dit-on et j’ai bien l’impression qu’ « on » a raison. C’est le premier film sur lequel vous ouvrirez les yeux pour ce prochain mois de cinéma à nouveau riche et multiple. Le deuxième film est une reprise, Dalton Trumbo, on sortira des conflits mères-filles pour entrer dans ceux d’un grand malade qui n’a rien trouvé de mieux que de prendre des acteurs en otage dans une guerre entre deux super-puissances. Mais qu’est-ce que ça veut dire super-puissance au juste ? Et est-ce qu’on en est sorti de cette guerre-là ? qu’elle soit froide ou économique ? J’en doute. Heureusement que les images de Ratchet et Clank ainsi que celles d’Angry Birds nous changeront les idées en nous parlant de joie de vivre, d’engagement et de courage… Dimanche soyez tous là pour le Ciné-brunch Transition. Avec un peu de chance il va pleuvoir et vous ne serez pas à la plage (quelque chose me dit que je vais me faire souffler dans les bronches…), non, sérieux, il y va de notre conscience écologique, de notre avenir et de celui de nos enfants… et je pense qu’Alex Mayenfisch le réalisateur de ce Besoin pressant, vous le dira bien mieux que moi. En plus, c’est tourné au bord du Léman avec un bon accent vaudois, cool !

Mardi 31 mai, rediffusion de Demain, dernière chance pour ceux qui l’ont raté, à vos agendas donc ! Et pour continuer dans le domaine art, culture, écologie, documentaires et conférences, la promesse de moments très intenses ce mois encore, par ordre d’entrée en scène : le vernissage de l’Exposition d’Andréas Gritsch le 3 juin, le 100ème anniversaire du parti socialiste de Ste-Croix le 5 juin, une Conférence sur le dépistage du cancer du sein le 8 juin, une Conférence sur l’antimilitarisme en Turquie par une grande spécialiste de la question, Aurélie Stern pour ne pas la nommer, conférence qui sera suivie d’un buffet de cuisine turque ainsi que du film Abluka, suivra le 16 juin un documentaire de Sébastien Devrient Jean Troillet, toujours aventurier, en présence du protagoniste, et enfin, le 26, un documentaire de João Pedro Placido Volta à terra. Les sportifs ne seront pas oubliés non plus avec trois Matchs de championnats d’Europe au programme, les 11, 15 et 19 juin (ça en jette non, sur grand écran ?). On terminera le cycle en apothéose le 24 juin avec la Fête des réfugiés lors de laquelle sera présenté Le Kid de Charlie Chaplin.

La tête me tourne et l’envie de tout faire, de tout voir, m’habite quand je vois le choix immense de propositions… Entre Warcraft : Le commencementL’étage du dessousRobinson CrusoéCafé Society (le dernier Woody Allen !), Ma Loute (Luchini), Un homme à la hauteurAlice : de l’autre côté du miroirX-Men Apocalypse, et enfin… L’état contre Fritz Bauer. C’est pas encore demain qu’on fera maigre au cinéma de Sainte-Croix, hein dites !

Bons films ! 

Christina

Lu 846 fois Dernière modification le vendredi, 24 juin 2016 15:48
© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix