jeudi, 28 avril 2016 16:22

Edito - 28 avril 2016

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Vertiges existentiels…

Je finissais le visionnage de Truth l’autre soir, et je me disais qu’il y a des expériences – tout perdre juste pour prouver qu’un personnage important (selon quels critères ?) a menti -, que je ne voudrais vivre pour rien au monde. C’est déjà si difficile de se retrouver, petits humanoïdes vulnérables, dans une société que nous n’avons pas choisie, avec des pro-ou-anta-gonistes dont nous dépendons ou qui dépendent de nous, mais dans laquelle, quoi qu’il en soit, nous ne contrôlons rien… Nous avons souvent bien du mérite d’aller jusqu’au bout de nos tâches (oui c’est juste le circonflexe sur le a, arrêtez de nous mettre des taches de sauce à tout bout de champ !) et de nos existences. C’est vrai que, contradictoirement, nous nous y accrochons à notre vie, même si elle finit mal… il faut croire que ses beaux côtés : coucher de soleil à Maubeuge, naissance du petit sixième, flocons de neige en mai… valent, eux, vraiment la peine d’être vécus… enfin, ça dépend de l’état d’esprit de chacun n’est-il pas ?

En conséquence, ce week-end, ne manquez pas Spotlight qui jette un éclairage tout aussi impitoyable que Truth sur nos dérives. Vous ferez passer ce léger goût d’amertume avec Le Chasseur et la Reine des glaces et notamment avec un mémorable couscous (surtout si c’est Adeline qui le fait) entre deux films sympas et attendrissants, Good Luck Algeria et La Vache. Dimanche 1er mai à 11h, un thème d’actualité vous sera proposé avec Le revenu de base, et à 17h30 Claire Simon vous présentera elle-même son film Le bois dont les rêves sont faits. Une expérience étonnante tournée au bois de Vincennes à la lisière de Paris.

La première semaine de mai balancera entre sujets lourds : Room, le 8 mai – une histoire de courage et de résilience, l’occasion de sortir votre maman pour sa fête… –, Zvizdan-Soleil de plomb – l’amour et ses multiples facettes –, Médecin de campagne – comment supporter la mort à venir ? – et légers : Le (nouveau) livre de la jungle dont on dit le plus grand bien ainsi que Adopte un veuf qui est une idée de base intéressante sauf s’il s’agit de remplacer une sainte, mes consœurs comprendront… La deuxième semaine de mai verra fleurir Captain America : Civil War suivi de Les Ogres, notre coup de cœur, une petite merveille autobiographique et du Dernier jour d’Ytzhak Rabin, un documentaire fascinant, qui nous apprendra tout ce qu’on veut bien nous faire savoir… mais c’est au moins ça.

Entre le 18 et le 22 mai, la neige aura fondu (peut-être), nous pourrons mettre nos pneus d’été pour amener les enfants à la Lanterne magique (avant-dernière séance de l’année si je ne m’abuse, pensez à prévoir votre inscription pour l’an prochain !) voir James ou la pêche géante même si c’est un peu tôt dans la saison des pêches ! Week-end un peu spécial avec Quand on a dix-sept ans le jeudi – Kacey Mottet Klein qu’on retrouvera avec plaisir – un film qui rappellera aux Sainte-Crix certains petits problèmes locaux. Votre cinéma préféré fera relâche le vendredi 20 mai mais vous vous enfoncerez de nouveau avec plaisir dans ses jolis fauteuils bleus le samedi 21 pour savourer Ratchet et Clank puis Welcome to Iceland, en présence de Félix Tissi son réalisateur, une comédie grinçante de vérités… Sera aussi présenté le dernier film d’Anne Fontaine, Les innocentes, un drame historique basé sur le beau sujet de la transcendance. Une nouvelle fois, un mois riche en découvertes… un immense merci à Adeline et à TOUS ceux qui travaillent dur derrière le rideau rouge pour notre plus grand plaisir !

Bons films !

Christina

Lu 885 fois Dernière modification le vendredi, 20 mai 2016 13:28
© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix