lundi, 16 mars 2009 00:00

Edito - 16 mars 2009

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les échos de l’entracte…

  • Un thé s'il vous plaît...
  • Vise un peu celui-là : "Le Visiteur"
  • Des squatters, arabe et noir, un professeur d'économie blanc … à mon avis, on va parler d'accueil cette fois !
  • D'accueil ?
  • Oui; après avoir diabolisé tous ceux qui écrivaient de droite à gauche et parlaient de gauche à droite, le cinéma US semblerait  vouloir prendre le contre-pied et donner dans l'antithèse.
  • Je ne sais pas; si cela se trouve ils veulent juste rester lucides et autocritiques maintenant qu'ils ont commencé à comprendre certaines choses...
  • Tu crois qu'ils ne comprenaient pas ? Un sucre ou deux dans ton thé ?
  • Juste un, merci.
  • Pour ce film là, à première vue, il semblerait que c'est une histoire de vide à remplir.
  • Et ils le font passer par la musique, c'est fort ! Quand les mots sont dépassés c'est plus facile d'être vrai.
  • L'intéressant aussi sera d'avoir aussi un point de vue anglo-saxon sur la culture islamique différent de certains délires paranoïaques…
  • A propos de délire;  le film de notre compatriote, Dominique de Rivaz m'a tout l'air d'en parler  "propre en ordre" tu ne trouves pas ?
  • Tu veux dire "Life for Sale"  ?
  • Oui, "Vie à vendre" c'est une traduction bien approximative d'ailleurs, si tu considères le titre original : "Luftbusiness" tu auras Luft = air = pneuma, ce qui signifie  "esprit" en grec et qui donne tout de suite une couleur moins mercantile...
  • Tout à fait, et imagine comment aurait réagi le professeur d'économie du film précédent face à trois SDF qui vendent  leur jeunesse, leur vieillesse et  leur âme, en clair leur essence, pour survivre ?
  • Encore que vendre de l'essence en Amérique...
  • Dis donc, tu es doué pour le mélange des genres toi !
  • Tu ne trouves pas que, dans le fond, ces histoires là sont assez semblables et qu'on nous y parle d'accueil et de désespoir à tous les niveaux : les squatters, le squatté, les vendeurs et l'acheteur ?
  • De désespoir, de vacuité mais d'essentiel aussi …
  • Je serais surtout curieux de savoir ce qui peut motiver un acheteur pour ce genre de "marchandise"... Qu'est-ce que ça peut bien lui apporter ?
  • Impossible d'éclairer magiquement ta lanterne cette fois… et puis je me pose trop de questions sur ma manière de réagir si j'avais soudain un "blanc" sur tout un mur de ma vie !
  • Tu achèterais de la peinture...
  • Ce n'est pas drôle ! D'ailleurs le film n'a pas l'air de se terminer dans la joie et la bonne humeur... ce qui est bien normal connaissant la nature humaine; ça m'étonnerait quand j'y pense que l'acheteur soit là pour "racheter" ses vendeurs… tu ferais quoi, toi, de ces emplettes ?
  • Oh ça, à la limite j'en ferai un livre… surtout sur le procédé, mais si tu veux en savoir plus : demande le à l'autrice - comme dit le petit Robert - puisqu'elle sera là !
  • Quelle chance, encore une séance culturelle interactive !
  • Ça veut dire qu'il y aura aussi à manger alors ?
  • Je veux mon neveu… et tout ça nous mettra du vent dans les voiles !
  • Ça sonne, on y retourne ?
Les deux du rang du milieu
Lu 1007 fois

© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix