mardi, 14 juillet 2009 11:09

Edito - 13 juillet 2009

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les échos de l’entracte

  • Bonjour !
  • Tiens t’es déjà là toi ?
  • Ben oui, le parasol rouge était ouvert - donc le bar aussi - alors je suis entré bien sûr, pour voir si les amis étaient là et discuter un peu devant un verre.
  • Et quand il pleut, tu fais comment pour savoir si c’est ouvert ?
  • Oh, pas de problème ! Sébastien met le panneau devant la porte pour nous le dire.
  • J’ai vu qu’il a mis aussi des mini programmes à disposition, devant le Royal, pratiques pour mettre dans la poche du jeans…
  • Où celle du maillot de bains !
  • Très drôle ! Tu reviens dimanche soir ?
  • Pourquoi ?
  • Parce qu’il y aura une petite restauration "à thème", avant le film, tous les dimanches pendant l’été… on va se régaler !
  • Oh toi, tu ne penses qu’à manger ! Et je parie que tu connais déjà tous ces thèmes n’est-ce pas ?
  • Ben… c’est pas difficile, regarde le programme…  un repas espagnol (Etreintes brisées), un repas péruvien (Fausta), sans doute un repas français (Erreur de la banque…), peut-être un repas tchèque (Country Teacher) ou encore un repas japonais (Departures)…
  • Je vois, la bande de données internet va chauffer sur la page des recettes « exotiques » ! Mais à part ça, il y aura quand même encore une petite place pour les films j’espère ? Parce que moi - entre trois repas et deux expos photos - c’est surtout pour ça que je viens !
  • Tu parles ! Et pas n’importe quels films… on va de nouveau avoir droit à de ces petits bijoux qui ont fait la réputation planétaire du Royal !!!
  • Tels que ?
  • Et bien, déjà quelques jolies choses dans la catégorie « à la poursuite d’un rêve fou »…
  • Là, tu veux parler d’Erreur de la banque en votre faveur ! Cet employé qui rêve d’ouvrir son restaurant et qui va utiliser des méthodes qui frisent légèrement le code; gare au retour de manivelle !
  • Finalement c’est un peu ce que fait Johnny Depp en Dillinger-Robin-des-bois… Tiens, de la même manière qu’on rend un truand aimable en lui donnant la tête de Johnny, je me demande si on arriverait à faire la même chose avec un banquier ?
  • Bof… ça dépendra toujours de quel côté du portefeuille d’actions tu te trouves… mais ne parlons pas de choses qui fâchent, c’est l’été et il fait beau… Ceci dit, on va être un peu chahutés entre juillet et août… Il sera de nouveau question d’adoption… avec Sid qui se prend pour Angelibrad et essaie d’adopter des œufs de dinosaures, dans l’Age de glace 3
  • Mais qu’est-ce qu’ils ont tous à Hollywood à vouloir prendre les enfants des autres comme s’il était impératif d'exister à travers le maternage ? Par contre, si on considère le point de vue des enfants de la terreur, comme Fausta par exemple, au Pérou, qui se retrouvent finalement bien seuls, eux, pour se forger une âme et développer leur capacité à aimer ou être aimé…
  • ... c'est une autre chanson, je sais, tu parles d’un départ dans la vie ! A part ça, pour continuer sur le chemin de la diversité, on ne redoute pas les mélanges au Royal… Entre un Prince de sang mêlé pour le troisième Harry Potter, qui, en plus de sauver le monde sera aux prises avec ses hormones d’adolescent…  il sera question d’un père qui passe allègrement de la voile à la vapeur dans Maman est chez le coiffeur pendant que la maman en question prend la fuite et que leurs enfants se prennent en charge tout seuls… Etreintes brisées, va nous en faire voir de toutes les couleurs avec cette histoire d’amour fou, de fatalité, de jalousie et de trahisons… Que d'émotions ! On va être "juste gavés" !
  • De là à traiter notre programmatrice de Public enemie, il n’y a qu’un pas... que nous ne franchirons pas, trop occupés que nous serons à aller voir le film, enfermés dedans !!!
  • Et tout ça juste avant de retourner à l’école…avec notre Country Teacher au lourd secret, qui nous donnera - si j’ai bien compris - une belle leçon de réconciliation avec la vie par le biais de la nature…
  • Oui, bon, y’a quand même une nana dans le coup non ? Où serait l’intérêt sans une pincée de piment ?
  • Bien sûr, comme d'habitude, cherchez la femme... et, pour terminer les vacances…
  • Oh là ! C’est toi qui va devenir l’ennemi public, fais attention, on vient à peine de les commencer !
  • Pour terminer les vacances, disais-je, on peut regarder, à l’autre bout de l’existence, l’histoire de cette personne qui, avant de clore son périple terrestre veut concrétiser le rêve de sa vie et s’envoler Là-haut
  • Quel magnifique travail d’animation ! Ah, ils ont fait fort chez Pixar cette année !
  • Mais pas que chez eux, très cher, parce que d’un autre côté, on verra qu’au Japon, un héros, quelque peu différent, mais non moins animé… empêché lui, d’accomplir son rêve (la musique), va être appelé à se reconvertir dans la restauration, pour offrir une dernière bière à de chers disparus…  et les préparer dignement au grand Départ(ure)… Comme quoi, il n’y a pas de limite à la capacité humaine de créer du beau !
  • Certes… bon, tu te décides ? Il n’y a plus de temps à perdre si tu veux tout voir… Parce que quand même, les vacances... ça passe vite !
  • Surtout si on ne va pas au cinéma ! Allez, viens, on y retourne !
Les deux du rang du milieu
Lu 1009 fois

© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix