mardi, 02 mars 2010 10:55

Edito - 02 mars 2010

Évaluer cet élément
(0 Votes)
S'attirer les foudres...

Il m'a été demandé l'autre jour juste comme ça, en passant  : "... au fait, à quoi ça sert la vie ?" 

C'est bien une question d'adolescent(e) ça. Il n'y a vraiment qu'eux qui peuvent se permettre de les poser ainsi. C'est vrai, après tout, à quoi ça sert la vie ?

Avant de lui servir les banalités d'usage à mon ado - des banalités d'adulte qui essaie de faire croire qu'il n'a pas autant sinon plus peur que l'ado en question - j'avoue que je suis restée un instant sans réaction.

Après un (trop) court instant de réflexion j'ai tout d'abord eu envie de lui en mettre plein la vue avec des tonnes de lieux communs et de clichés bien gras. J'avais envie d'étaler la couche de mon savoir tiré de ma propre expérience (l'avancement au mérite vous connaissez ?) sur une longue tartine de pain bien blanc, bien lisse. Juste le truc qui dit "zavez vu comme je suis bien hein ?"...

Je n'avais pas compris du tout (toujours pas d'ailleurs) la phrase d'Adeline dans le synopsis de "Percy Jackson le voleur de foudre" : "... extraire sa pauvre maman du tartare cher à Hadès..." mais là, j'avais l'impression, devant le regard interrogateur de mon adolescente d'y être en plein, dans le tartare, moi sa mère, quoi que celui-ci ait pu être. Et bien sûr, pas moyen de se servir de l'imparable arme d'humour... il n'y a moins sensible à son impact qu'un adolescent. Je n'ai jamais vu personne "s'éclater" autant avec si peu d'humour...

J'ai essayé alors de chercher les réponses, même s'il était un peu tard. Peut-être finalement qu'elles pourraient servir un jour ? Et comme j'avais aussi envie, en même temps, d'évoquer la "Vie héroïque" de M. Gainsbourg que, au demeurant, je connais fort peu, je suis allée lire quelques pages d'une biographie, accompagnant quelques disques de lui, que j'avais trouvée en brocante, il y a très longtemps.

Serge Gainsbourg n'est pas, à mon sens, celui qui pourrait le mieux répondre à la question : "à quoi ça sert la vie ?", par contre je suis tombée sur quelques lignes qui m'ont énormément plu et que j'ai eu envie de partager ici, en attendant d'aller voir le film :

"... Les mots sont usés jusqu'à la corde
On voit l'ennui au travers,
Et l'ombre des années mortes
Hante le vocabulaire.
Par la main, emmène-moi hors
Des lieux communs
Et ôte-moi de l'idée
Que tu ne peux t'exprimer
Que par des clichés..."
(S. Gainsbourg)

Tout est dit, non ?


Les deux du rang du milieu
Celle qui s'agite avant de s'en servir
Lu 1077 fois

© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix