mardi, 19 octobre 2010 14:36

Edito - 19 octobre 2010

Évaluer cet élément
(0 Votes)
La part du rêve...

Il y a toujours des gens très doués pour trouver des titres “accrocheurs”. Personnellement je me sens devant un étal d’affiches de cinéma comme devant un présentoir de friandises. Attirée telle une petite abeille par des couleurs de mots plus chatoyantes les unes que les autres. Bien sûr, en ce qui me concerne, c’est plus particulièrement les bonbons “bio” qui m’intéressent. Entendez par là tout ce qui a le brillant d’une histoire vécue. Donnez-moi votre vie, je la prends, je l’ingurgite sans l’ombre d’une hésitation, me transformant en sangsue pour la vivre à votre place le fugitif espace d’un instant, émotions (surtout !) comprises.... avant de passer à la suivante !

Ce titre : Le premier qui l’a dit en réactivant cette autre phrase accrocheuse : “Sauvée par le gong” qui pourrait presque être sa corollaire, m’a immédiatement projetée sur une anecdote de mon enfance. Je revois ma mère, se substituant au soleil éclaboussant la terrasse et menaçant d’une main vengeresse ma joue de petite fille bien nourrie qui s’apprêtait à enfourner la tartine du goûter de mon petit frère... Alors, vite, en premier, très vite, je lui ai dit : “oh, mais ça, c’est déjà arrivé dans mon rêve, c’est le même endroit et tu me donnais une claque...”. Le bras de maman, après une seconde d’hésitation, retrouva sa place initiale le long de son corps puis, plus intéressée de savoir si moi aussi, tout comme elle avant moi et sa mère avant elle, faisais des rêves prémonitoires... elle changea de sujet !

La suite de l’histoire; je veux dire de “mon” histoire, et bien, c’est un peu comme pour Julia (ndlr: Roberts), même si pas toujours dans le même ordre : Mange, prie, aime et puis aussi voyage et... rêve !

Bons films !
Christina
Lu 1021 fois

© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix