lundi, 29 novembre 2010 15:45

Edito - 29 novembre 2010

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Des hommes, des dieux et... des petits mouchoirs

Mouchoir : pièce de batiste fine aux multiples utilisations.... On peut la laisser tomber aux pieds de l’Elu, le porter en pochette sur son Tuxedo, le secouer vigoureusement depuis la rambarde du Titanic pendant que la voix off crie “all aboard” dans le mégaphone et que Marilyn chante “Bye bye Baby” sur les genoux de son millionnaire... On peut aussi y faire des noeux appelés “noeud Aloïs” (ndrl : Aloïs Alzheimer) pour se souvenir des belles choses et bien sûr, on peut le mettre au fond de sa poche par dessus ses soucis, ses doutes et ses petites lâchetés au quotidien (voir ci-dessus l’emploi qu’en fait M. Canet). Evidemment, se moucher dedans devient accessoire (si j’ose dire!).

Allons bon! Voilà que je fais ma Baronne (mais oui, vous savez, Madame Nadine qu’on lit dans le magazine de la Migros). Allez savoir pourquoi. Finalement je me verrai assez bien en fin de carrière comme correspondante du courrier du coeur du journal de Ste-Croix (il faudra que je demande à M. Piguet d’ouvrir une nouvelle rubrique !). En attendant ce film tombe vraiment à point (tout comme “Des hommes et des Dieux” mais sur un registre bien plus sérieux par contre). Nous allons pouvoir faire toutes nos remises en question (salutaires!) juste avant les fêtes et les intentions de bonne conduite pour l’année qui vient. Pendant que L’Illustré nous illustrera (sic) les statistiques people de l’année précédente et que Mme Tessier nous menacera des météorites émotionnelles de l’an prochain. Ô gai l’an neuf !

Mais bon, la morale de cette histoire ne regarde que tout un chacun, n’est-il pas ?

Quant à moi je me réjouis de vous retrouver dimanche matin à 6 heures dans le seul cinéma du Canton qui propose des évènements à la hauteur de sa réputation !

Bons films !
Christina
Lu 912 fois

© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix