mercredi, 23 mars 2011 07:04

Edito - 23 mars 2011

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Au-delà de cette limite...

...votre ticket n’est plus valable.

C’est tout bête comme formule, mais à y bien réfléchir, ça me donne la chair de poule. Qu’est-ce que je vais bien pouvoir devenir si mon ticket n’est plus valable ? Et QUI contrôle tout ça ? Pourtant ce n’est pas faute d’en avoir lu des livres sur Marilyn et sur l’au-delà aussi d’ailleurs : Raymond Moody, Elisabeth Kübler-Ross-alias Marthe Keller et tous les autres. Je suppose que, tout comme pour quelques milliards d’individus, y croire m’a aidé à supporter les coups durs de cette vie. Une chose est sûre avec l’au-delà, c’est que nous avons tout loisir de l’imaginer à notre guise. Bien sûr les livres idoines ne sont pas avares de pistes; mais même en les suivant on se rend vite compte qu’elles laissent une sacrée (!?) place à l’imaginaire. Le dessin est tracé, le coloriage reste nôtre. Selon nos convictions personnelles, politiques ou religieuses...

Pour ma part, j’ai toujours aimé cette idée que mon esprit demeurerait intact après ma mort. Ainsi, devenue petite étincelle, goutte d’énergie d’amour, je pourrai, telle la fée clochette, vaquer de planète en planète, d’époque en époque. Et, nec plus ultra, poursuivant ma rêverie, je me disais aussi que quand je serai dans cet état, toutes les réponses à mes questions terrestres me seraient données, et alors là, oui là, je saurai enfin si Marilyn a été assassinée... ou pas.

Bons films!
Christina

Lu 1013 fois

© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix