mardi, 04 octobre 2011 07:59

Edito - 4 octobre 2011

Évaluer cet élément
(0 Votes)

La Saga du Royal...

… Un scénario qui donnerait certainement à Messieurs Spielberg, Allen, Scola, Fassbinder et autres Nanni Moretti matière à blockbuster !

Rendez-vous compte que sur 33 établissements que compte le Canton de Vaud, un bon nombre de salles sont menacées de disparition pour cause de difficultés à se numériser. Pour l’instant,  23 communes vaudoises permettent au cinéphile de satisfaire ses penchants sans devoir se déplacer (parquer etc..) dans la capitale riche de ses (seulement) 21 écrans. A une époque où les films sont accessibles partout, aller au cinéma est devenu un événement social. Nous y allons grégairement (et gaiement!) dans un esprit de partage. Certaines communes l’ont si bien compris qu’elles sont allées jusqu’à racheter leur propre cinéma qui est devenu pour elles aussi important qu’une bibliothèque, voire qu’une auberge. A Ste Croix, après bien des péripéties et une évolution constante (d’où le titre de cet édito) que nous ne détaillerons pas ici, le bien-nommé cinéma Royal est devenu une plaque tournante culturelle. Que ce soit au foyer ou dans la très conviviale salle-de-restauration-galerie d’expositions-salle de conférences, les évènements se suivent sans se ressembler sur la scène politique, sociale ou tout simplement... ludique !

Il y en a pour tous les goûts et toutes les tendances, j’en veux pour exemple :

“Opéra Passion” (il fallait oser, “elle” l’a fait, elle aussi!) avec une offre désormais récurrente et un début de saison sous la baguette de Mozart (“Don Giovanni”).

La Lanterne Magique qui présente, neuf fois dans l’année, aux (très)-jeunes de 6 à 11 ans, un film (qui fait rire, qui fait rêver, qui fait réfléchir etc...) très souvent commenté (voire traduit!), précédé d’une animation ludique ET pédagogique. La qualité des films ainsi que des présentations reste impressionnante et à coup sûr un acquis culturel enrichissant pour nos enfants!

Entre deux films de cinéma d’auteur, Habemus Papam (toujours aussi insolent Nanni Moretti, les 8-9/10), et Abrir Puertas y ventanas (en présence de la réalisatrice les 22-23/10), les événements se succèdent plus passionnants les uns que les autres. En début de mois l’association “Four Winds” a présenté un week-end entier de films consacrés aux “Plumes et images amérindiennes” alors que le 14 octobre, Géraldine Savary et Luc Recordon au cours d’une soirée “carte blanche” (avec apéritif!) nous proposeront l’excellent We want sex equality (du cinéaste britannique Nigel Cole).

Les amateurs de cinéma en 3D apprécieront “Les Schtroumfs” (les 9 et 16 octobre) et les enfants de tous âges (re)trouveront Emilie Jolie (21-23/10) un peu changée certes, mais toujours aussi adorable.

Les “coups de coeur” ont leur place aussi. Ce mois-ci c’est La Fée (faites trois voeux!) qui vous est proposée (20-23/10), quant aux autres films: This must be the place (6-9/10), La nouvelle guerre des boutons (7-8/10), Footloose (13-15/10) et Abduction (21-22/10) ils vous feront voyager (avec transition!) de la biographie à l’Histoire et de la comédie musicale au thriller!

Comme je vous le disais, le ROYAL, c’est bien plus qu’un simple cinéma.
En tout cas, moi: “si j’aurais su j’aurai venu” !
Bon  films!
Christina

Lu 1103 fois

© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix