mardi, 22 novembre 2011 09:37

Edito - 22 novembre 2011

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Tout ce qui reste...

… Après le passionnant programme proposé pour la “Nuit du court métrage”, ce qui “reste” justement, dans cette dernière ligne droite avant la frénésie des fêtes à venir, a largement de quoi réjouir les pupilles, parfois même les papilles, et très souvent les écoutilles des cinéphiles et autres musicophiles...

Les réjouissances commencent cette semaine avec un très beau voyage initiatique: All that remains, un film suisse, coup de coeur du public, rien que ça ! Je ne sais pas si le prix du jury du festival de Cannes Polisse pour ne pas le nommer, nous transportera de la même manière dans le temps et l’espace... mais je ne serais pas étonnée que notre amie Maïwenn fasse exploser quelques idées reçues, sinon des préjugés et nous pousse gentiment vers la remise en question.

Pour suivre Les trois mousquetaires, une coproduction européenne (mais aux acteurs américains) en 3D qui promet de valoir le détour! Je me demande si Paul W. S. Anderson aura eu autant de facilité à faire travailler sa tendre épouse (Milla Jovovich) qu’à adapter des jeux vidéos... Quoi qu’il en soit, amateurs d’effets spéciaux à vos lunettes!

Un petit bijou sera présenté aussi ce week-end sous un délicieux fumet de Poulet aux prunes... Coup de coeur du Royal cette comédie aux effets visuels et à la créativité joyeuse nous en apprendra incontestablement plus sur la vie amoureuse dans la République islamique d’Iran.

And last but not least... du 30 novembre au 4 décembre, nous apprécierons, dans le cadre d’Opéra Passion, le superbe ballet Gisèle, de Marius Petitpa sur une musique d’Adolphe Adam et une mise en scène de Peter Wright... Amour, trahison et transcen-dance... tout un programme! Dans un autre registre mais néanmoins tout aussi dansant, on nous proposera Drive film policier américain plein de surprises (que je ne dévoilerai pas, non, sinon ce ne sont pas des surprises!). Le Chat Potté a pris du galon depuis ses prestations dans Shrek, au point qu’aujourd’hui il joue dans la cour des grands et a droit à une tête d’affiche... en 3 dimensions!

Samedi 3 décembre sera un jour très particulier car on nous réjouira les esgourdes de Musiques d’ici et d’ailleurs. D’une part avec l’Instrum de Ste Croix qu’on ne présente plus... et d’autre part, après un buffet dinatoire (fameux comme toujours!) le film Kinshasa Symphony. Un documentaire passionnant à donner le vertige! Boules Quiès s’abstenir!

Bons films!
Christina

Lu 1051 fois

© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix