vendredi, 03 février 2012 08:58

Edito - 03 février 2012

Évaluer cet élément
(0 Votes)

C'est la bérézina, vive le cinéma !

Il faut dire qu'il y a des jours où c'est plus dur que d'autres. Déterminée depuis ce matin (à l'aube) de terminer cet edito dans les temps, je ne fais, depuis, que me promener... Tenez, je cherchais une recette de soupe aux pois à vous faire dimanche pour le buffet et voilà-t-y pas que je tombe sur un livre des recettes d'Agatha Christie! Je me perds aussitôt dans les méandres de scones, muffins, breakfast, pouddings, marmelades et autres duck pâtés... ce qui, bien sûr, a le mérite de me re-ouvrir l'appétit et de m'éloigner, une fois de plus de mon objectif...

Quoi qu'il en soit... restons sérieux et procédons... Je ne sais pas s'ils seront aussi froids que ce matin, mais ce soir, des vents contraires vont nous pousser directement dans nos fauteuils bleus préférés. Jalil Lespers nous confie que pour son second film il a choisi de laisser moins de place à l'improvisation et d'aborder un cinéma qui reste formel tout en bouleversant le spectateur. Être ému, faire vibrer cette petite corde qui nous anime, n'est ce pas pour cela que nous venons ?

Sur J. Edgar, en plus du fait que le film a aussi été tourné tout près de là où j'ai vécu en Virginie (Warrenton) j'ai retenu que Monsieur DiCaprio avait accepté de jouer pour le 10ème de son salaire habituel... Alors, je me suis dis (comme ça) que si tous ces acteurs outrageusement bien payés faisaient de même, il n'y aurait (peut-être) pas tous ces problèmes liés aux gros sous, aux droits d'auteurs, que nous rencontrons actuellement, pas besoin de descentes du FBI, pas besoin d'Anonymous ni d'Hadopi et autre Acta... Elle serait pas belle la vie ? On serait moins pris pour des moutons et on nous laisserait un peu de laine sur le dos...

Je me réjouis beaucoup aussi d'aller voir Giochi d'estate, même si le thème paraît assez sérieux (mais on aura bien mangé avant...). Il paraît que le réalisateur a obtenu du paysan qu'il plante son maïs de manière suffisamment espacée pour que les enfants puissent courir dedans sans se blesser, c'est pas cool ça ?

Cette fois, je ne louperai pas Médiums, d'un monde à l'autre jeudi prochain, j'en ai entendu dire tellement de bien (merci Adeline !) d'autant que vendredi avec Millenium, les hommes qui n'aimaient pas les femmes il faudra être bien présents. A noter que la chef costumière (qui a collaboré avec C. Aguilera, Ricky Martin et Pink) est devenue la première chef costumière à créer une collection en série limité commercialisée. La chaîne H&M (hello Nastasia!) dispose grâce à elle d'une collection inspirée du personnage de Lisbeth Salander.

Magnifique soirée aussi le samedi 11, pour ceux (dont je suis) qui ont gardé quelques jolis souvenirs de l'école d'autrefois. Maintenant qu'il n'y aura plus besoin de se renvoyer la balle par courrier interposé dans le journal de Ste Croix à propos des éoliennes (le vote aura enfin eu lieu!) on va pouvoir s'éclater dans une dictée sans contraintes... Deux films, (nostalgiques ?) pour parfumer nos souvenirs, Quand nous étions petits enfants et Monsieur Lahzar en première suisse. N'oubliez pas non plus l'exposition au musée des Arts et Sciences (dimanche après midi de 14h à 16h), elle vaut son coup d'oeil !  Et pour parfaire le week-end, nous apprécierons cette fois le Roi Lion en 3D, voilà qui promet une très jolie expérience!

Du jeudi 16 au Dimanche 19, nous verrons du pays. Entre le superbe documentaire Mama Africa, Sherlock Holmes 2, et Et si on vivait tous ensemble ? Nous passerons du combat contre l'injustice (Apartheid) au combat contre l'injustice (criminels) au combat contre l'injustice (le temps qui passe)... tout bien considéré, c'est une description assez complète sur ce qui nous occupe le temps d'une vie ordinaire non ?

Bon films!
Christina Schwab

Lu 1035 fois

© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix