jeudi, 15 mars 2012 00:06

Edito - 14 mars 2012

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Télécharger le programme complet au format PDF


Poupoupidou

Longtemps j'ai rêvé sur cet édito. Je suis allée à la pêche au trésor. Quand la ville dort, pas besoin desept ans de réflexion pour constater que les hommes préfèrent les blondes. Moi, je cherchais toujours comment épouser un millionnaire. Je tenais tant à passer mon voyage de noces aux chutes du Niagara! Hélas, j'ai attendu longtemps à l'arrêt d'autobus, mais à part quelques désaxés, personne ne s'est arrêté... Pourtant, il faudra bien que quelque chose lâche! Je vogue désormais sur une rivière sans retour, face à mon destin et, même si certains l'aiment chaud, comme on dit, je sais bien, moi, que ce n'est pas tous les jours que des princes épousent des danseuses.

Je le savais! Je savais qu'il était possible d'écrire quelque chose de (presque) cohérent, rien qu'avec les titres des films de Miss Monroe. Bien sûr je ne les ai pas tous utilisés (il y en a tant!) et je n'ai pas mentionné non plus celui que nous allons découvrir (en avant-premère!) avec une joie non dissimulée le 24 mars prochain : My week with Marilyn, pour ne pas le nommer...

Nous avons décidément de la chance au Royal. Rien que pour ce mois, deux soirées mémorables. Avec buffet (merci Sébastien!). Après la soirée « Un jour un star » du 24 mars, nous aurons l'occasion de savourer une soirée Tzigane la semaine suivante. Avec le film Liberté et des contes et musiques Tziganes précédé d'un documentaire passionnant. J'aime beaucoup les chroniques de Miruna Coca-Cozma, que je me réjouis de voir en « live » (j'ai acheté son livre « Ma gare à moi » autrefois) et si son documentaire, Notre école, est empreint de la même sensibilité, la soirée promet d'être riche!

Comme j'aurais dû le dire plus haut, voilà un mois de Mars, pré-pascal, qui s'annonce plein de promesses... Avant et après ces deux soirées phare, notre gérante adorée (et adorable) nous a concocté un menu plus que réjouissant. Une reprise de The Artist (à ce propos, que ceux qui ne l'ont pas encore vue, aillent voir l'émission « Bref, j'ai pas eu de croquettes »), suivi de Albert Nobbs (Glenn Close sans manteau de Dalmatien ni pic à glace...) et de Réconciliation: Le miracle de Mandela (avec une mise à jour de nos informations concernant l'Afrique du Sud).

La seconde partie du mois de mars, outre les soirées tant attendues déjà évoquées, nous divertira d'une découverte : Take shelter. En lisant le synopsis (entre autres) j'ai trouvé très intéressant de voir quel genre de scénario peut écrire un jeune auteur qui vient de se marier, qui a désormais quelque chose à perdre... et l'angoisse de ce qui pourrait arriver!

Ceux qui, comme moi, aiment tout ce qui touche de près ou de loin aux sciences parallèles, se régaleront avec le dernier film de Jean-Marc Vallée: Café de Flore. Quel plaisir aussi de revoir Vanessa Paradis!

Et last but not least: La colline aux coquelicots (superbe animation), L'amour dure trois ans (ou comment essayer de ne pas rater une seconde chance!) et Miracle en Alaska (ou comment des antagonistes font taire leurs divergences pour changer le monde!).

Pour peu qu'on mène les enfants à la lanterne magique et qu'on y soit maman de secours; qu'on vienne aussi à la soirée « Opéra Passion » se délecter de La Bohème... m'est avis qu'il ne nous restera plus beaucoup de temps pour travailler le reste du mois! Ils ont diablement bien fait de mettre le mois de mars autour des vacances de Pâques!

Bons films!
Christina

Lu 1036 fois

© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix