jeudi, 02 août 2012 09:31

Edito - 2 aout 2012

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Télécharger le programme du 16 août au 2 septembre 2012


Quel programme !

Décidément, au Royal on se régale ! Après un mois de juillet agrémenté de superbes buffets tous les dimanches soirs voilà que le mois d'août nous promet moultes merveilles aux brunchs dominicains. Finalement dans la vie, il n'y a que ça de vrai: de bons amis, de bonnes agapes et des toiles à gogo! Et c'est le joyeux programme que notre infatigable et royale gérante, Adeline, nous propose depuis de nombreuses années déjà. MERCI pour tous ces chaleureux moments! Et je ne voudrais pas non plus oublier l'immense travail dans l'ombre de tous ceux sans qui... à savoir toute l'équipe du Royal!

Ce mois, beaucoup d'excellents films au programme, Adieu Berthe (aussi au Ciné-Brunch du 5 août) pour commencer. Mon petit doigt m'a dit que nous aurons le plaisir de voir la réalisatrice Claire Denis (35 Rhums et White Matérial) dans la scène d'enterrement du film. Un clin d'oeil rendu possible du fait que Bruno Podalydès et elle-même partagent la même maison de production. Le lendemain bonjour Le Lorax ! On dit que le Dr. Seuss, auteur de cette charmante histoire, en a eu l'inspiration pendant ses vacances en Afrique de l'Est alors qu'il observait un troupeau d'éléphants. Il l'écrivit dans la journée. On retrouve cette inspiration exotique dans l'aspect des arbres, les Truffalas, typiques de cette région d'Afrique. Un « conte » érotique pour suivre avec Hasta la Vista. Ce film est inspiré de l'histoire d'Asta Philpot, un citoyen américan né avec une maladie congénitale. Après avoir entendu parler d'une maison close munie d'un accès pour fauteuil roulant en Espagne, il a visité l'endroit et y a perdu sa virginité. Bouleversé par l'expérience, il a décidé d'organiser des voyages avec d'autres personnes éprouvant les mêmes difficultés pour trouver une relation amoureuse ou sexuelle en raison de leur handicap physique. Il a également fondé "L'Asta Philpot Fondation" qui prône le droit à une vie sexuelle active pour les personnes handicapées. Intéressant n'est-ce pas ? The amazing spider man semble, lui, plutôt en forme, ragot-ciné me raconte que, très amoureux en tant que Peter Parker et Gwen Stacy dans le film, Andrew Garfield et Emma Stone le sont aussi dans la vie ! J'ai lu aussi que Kym Barret, la costumière, s'est inspirée des tenues d'athlètes des Jeux Olympiques pour concevoir le costume de ce nouveau Spider-Man. Peut-être que ça leur apportera une médaille ? The Deep Blue Sea se centre sur un triangle amoureux, dans les années 50, entre une femme, son riche mari, et son amant. Cela étant, le scénario, au-delà du triangle amoureux, raconte l'histoire d'une nation qui émerge des décombres de la guerre et qui cherche à s'en sortir déclare le producteur Sean O'Connor. Rachel Weisz nous dit en parlant de son personnage principal: « c'est l'histoire d'une femme qui tente de forger sa propre vie par ses propres moyens, contre les diktats de son père (pasteur) et de son mari (magistrat) ». Belle ambition ! Moi, j'espère que tout ça finit bien ! Habitué à réaliser les cascades les plus folles dans ses films d'action, Tom Cruise a relevé un nouveau défi avec Rock Forever : chanter ! L'acteur s'est préparé pour son rôle pendant six mois : "Je chantais cinq heures par jour et je dansais cinq heures par jour", raconte-t-il. Est-ce qu'il faisait les deux en même temps ? Passons à Holy Motors qui est le premier long-métrage de Leos Carax depuis plus de 13 ans. Le réalisateur confie avoir eu cette idée grâce à une image entêtante : une salle de cinéma, en pleine projection, et peuplée de spectateurs figés et aux yeux fermés. Le titre du film et l'un de ses sujets principaux - les voitures et les moteurs - sont venus à l'esprit du réalisateur après son voyage aux Etats-Unis. Il y a croisé d'immenses limousines blanches, qu'il a ensuite étonnamment retrouvées dans son quartier parisien. Le second ciné-brunch de ce mois d'août nous permettra de retrouver Barbara, l'attachant médecin de ce film superbe décrivant la scission entre les deux Berlin, et la guerre sans merci contre les dissidents potentiels. Pourquoi filmer Marley ? Mon but avec ce film était de me rapprocher au plus près de qui il était, de l’homme en chair et en os", explique Kevin Macdonald son réalisateur. Malgré de précédents rôles féminins forts, Rebelle est le premier film Pixar à avoir une femme en personnage principal. L'histoire du film est venue à Brenda Chapman (première Américaine réalisatrice d'un film d'animation, avec Le Prince d'Egypte, en 1998) plus de huit ans avant la sortie de Rebelle. Inspirée par sa relation avec sa fille, à l'époque âgée seulement de 4 ans, elle a ensuite mêlé cela à sa passion pour l’Écosse et aux légendes de ce pays. Almanya est le premier long-métrage de cinéma du duo Yasemin et Nesrin Samdereli, deux sœurs déjà très actives dans les milieux cinématographiques allemand et turc. Leur premier film en commun ("Kismet") date de 2000. Au cours des 7 années de préparation du film, plus de 50 versions du script furent écrites, notamment en raison de l'ajout de nombreuses anecdotes des familles et des amis des deux sœurs. Le ciné-brunch du dimanche 19 août nous permettra de voir ou revoir The Artist, cette petite merveille de film muet en noir et blanc. Pour cette adaptation de Jane Eyre, le cinéaste Cary Fukunaga a mis en relief la dimension féministe qui se dégage du roman de Charlotte Brontë. Jane Eyre traduit ainsi le désir d'égalité hommes-femmes en termes de politique, d'éducation, etc. On y met en avant l'idée qu'un même cœur et un même esprit anime aussi bien les femmes que les hommes. Que celles-ci ne se limitent pas à préparer des puddings, à tricoter des bas ou encore à jouer du piano. C'est l'illustration de la soif de reconnaissance du caractère émotionnel de la femme, de sa soif d'émancipation (source Allociné.com). Starbuck, le surnom de David Wosniak (Patrick Huard) et le titre du film lui-même viennent du taureau canadien légendaire Hanoverhill Starbuck. Ce taureau exceptionnel, à la génétique quasi-parfaite, a révolutionné le monde de l'insémination artificielle et est encore à ce jour le meilleur géniteur que le Centre d'Insémination Artificielle du Québec (CIAQ) ait jamais connu. Et le dernier ciné-brunch de ce mois si prolifique, nous servira sur un plateau The angels' share. Le terme "la part des anges", qui donne son nom au titre du film, vient du monde de la distillation d'alcool. Il désigne la partie du volume d'alcool qui s'évapore pendant son vieillissement en fût, un processus qui permet au whisky écossais d'atteindre les 40° minimums nécessaires à son appellation. M'est avis que c'est pas encore cet été qu'on va mourir idiots n'est-ce pas ?

Bonnes vacances,
Bons brunchs,
Bons films!
Christina

Lu 1060 fois

© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix