lundi, 25 février 2013 08:46

Edito - 25 février 2013

Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

Ça vous gratouille ou ça vous chatouille ?



Eh oui, vous l'avez compris, nous sommes au coeur de l'hiver, là où les chats ne sont pas gris mais se promènent dans nos gorges.  Tous ceux qui auront échappé aux sinusites, bronchites, flemmingites, et autres joyeusetés en -ite, vont se délecter du programme concocté pour ces trois prochaines semaines. De nouveau il y en aura pour tous les goûts. A commencer par Max, un véritable conte de Noël, histoire de prolonger la féérie jusque z'avant Pâques ! J'ai retenu ce mot de Joey Starr : La vie est dure comme un lac de m... quand on le traverse sans tuba alors, ne l'oubliez pas (votre tuba) ! Tapage nocturne, pour suivre. Les familiers de Martin Suter (qui a écrit Le cuisinier, entre autres) savent que ses livres feraient tous d'excellents films. Nous allons donc pouvoir y aller de confiance. Ce même week-end, nous promet également de "l'éclate" avec Paulette. De l'éclate, mais pas que... peut-on se sortir de la précarité et de la solitude quand on ne travaille plus ? C'est la principale question abordée dans le film de Jérôme Enrico, même s’il se veut avant tout une comédie.

Malik Bendjelloul s'est débrouillé tout seul, avec les moyens du bord pour réaliser l'excellent documentaire A la recherche de Sugar Man. Si on veut être fidèle à soi-même, il faut se fixer ses propres règles, dit-il, comme celle qui consiste à utiliser son propre argent. Question : est-ce que nous verrions plus de bons films si tous les réalisateurs pensaient (et agissaient) comme lui ? Le film La Parade, apparaît dans un contexte ou les choses n’ont jamais été aussi graves en termes de droits de l’homme et plus particulièrement des droits des personnes homosexuelles. Le réalisateur, Srdjan Dratgojevic, sait que son film va provoquer beaucoup de réactions en Serbie, mais il espère que ceux de ses compatriotes qui iront le voir vont commencer à réfléchir et à reconsidérer leur stéréotypes et préjugés à l'égard de ceux dont la seule faute est d'être différents... Le lendemain, avec Sublimes créatures nous allons expérimenter, entre autres et d’une manière plutôt impressionnante le rituel du passage à l’âge adulte. Je me réjouis de voir ce qui m’attend quand mes ados en seront là.

Surtout réservez bien le dimanche 3 mars. Avec la reprise de Samsara - avant un excellent brunch - suivi à 14h 30 d’un après-midi de Rêves (dansants). Poucelina, Dance with me, le repas du soir et ...sur les pas de Pina Bausch, c’est quand même bien mieux que le foot dans le froid et la boue non ?

La librairie Clin d’Oeil organise le jeudi 7 mars une soirée autour du film Planet Solar, avec discussion en présence du réalisateur. Maintenant qu’il y a des éoliennes partout, il est temps que le soleil soit à l’unisson. J’ai vu quelques extraits prometteurs... quelle extraordinaire aventure ! Il y a des jours comme ça où je me sens plus patriote que d’autres. Le réalisateur Olivier Zuchuat sera là aussi, le samedi 9 mars pour nous présenter son documentaire bouleversant :  Comme des lions de pierre à l’entrée de la nuit. Là encore, une soirée à ne pas manquer ! Avec des neurones aussi boostés, les Ste Crix vont exploser !

Les amateurs de théâtre eux vont, comme moi, se régaler avec Alceste à bicyclette. Les inconditionnels de M. Luchini, dont je suis, apprécieront une fois de plus sa verve et son jeu incomparable. Le lendemain, les amateurs d’Histoire, dont je suis aussi, apprécieront avec Lincoln, le travail phénoménal de reconstitution effectué par M. Spielberg sur cette page de l’histoire américaine. Daniel Day-Lewis, Sally Fields et Tommy Lee Jones « performent » magnifiquement et ont d’ailleurs été primés pour leur travail.

Alors finalement, ça me chatouille bien d’aller voir tout ça !!!

Bons films !
Christina

Lu 953 fois

© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix