jeudi, 11 juillet 2013 08:05

Edito - 11 juillet 2013

Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

Un été sur la toile...

Et ça commence très très fort avec Very Bad Trip qui, que, enfin, bref, vous verrez bien... J'ai  bien cherché des secrets de tournage, mais je n'ai rien trouvé qui n'en disais pas trop,  et comme dit l'autre, si c'est pour connaître d'avance la fin du film, c'est pas la peine d'aller le voir. Par contre, je pense que je peux me permettre de dévoiler, en complément avec le synopsis, que dans la lignée de Wadjda, premier film réalisé par une Saoudienne en Arabie Saoudite, Fill the void (Le coeur a ses raisons) marque à son tour l'Histoire comme le premier film réalisé par une juive ultra-orthodoxe (Rama Burshtein, née à New York) en Israël. De plus, la singularité du film est accentuée par son sujet, car il met en scène un marivaudage amoureux dans la communauté hassidique de Tel-Aviv. Une situation qui n'est pas fréquente en Israël. La soirée du dimanche débutera, comme très souvent, par un super dessin animé en 3D, Moi, moche et méchant 2 que nous attendions tous avec une impatience non dissimulée. Je me suis offert le luxe d'aller zieuter la bande-annonce et ça promet ! Du coup, je serai en forme pour la Soirée spéciale Cinéma all'Italiana ! Je m'inscris d'ores et déjà au buffet de cuisine italienne. J'en salive d'avance ! Les films ? ben, en apéro : Le commandant et la cigogne. Si vous avez aimé "Pain, tulipes et comédie" avec Bruno Ganz, vous allez adorer ce film, foi de Christina ! Je n'en sais pas plus sauf que c'est Italien, que c'est Soldini, et que ça me suffit ! Après le buffet (ne prévoyez pas de dîner d'affaire le lendemain !) nous savourerons La Grande Bellazza qui est le cinquième long métrage, cité à Cannes, de Paolo Sorrentino (qui a remporté le Prix du Jury Œcuménique en 2011 pour son dernier film This Must Be the Place, dont bien sûr, tout le monde se souvient). La semaine suivante m'a l'air tout aussi riche et pas que de promesses. Nous commencerons jeudi, tout de suite après la plage, par Monstres Academy. Enfin, nous allons savoir pourquoi et comment Monstres et Cie en sont arrivés là. Si vous voulez mon avis, c'est assez impressionnant et ça me rappelle pas mal de choses. La découverte du week-end Oh Boy risque bien de nous plaire. Evidemment, une fois de plus, il s'agit d'une histoire en grande partie personnelle. Pas étonnant que ce film soit un multiprimipare (ne cherchez pas c'est un mot inventé de toute pièce, ça veut dire qu'il a reçu des tas de prix), les biographies, il n'y a que ça de vrai ! On ne nous dit pas de quoi sera composé le buffet de la Soirée Spéciale du dimanche 21 juillet : Un jour... Une Star. Sans doute parce qu'il y sera beaucoup question d'amour et que chacun sait que l'amour (et l'eau fraîche) sont largement suffisants à notre bonheur.. mais bon, un petit sandwiche quand même ?  Enfin bref, entre The Look, le documentaire et I Anna, le film tourné par son propre fils, je vais enfin voir ce qu'elle a de plus que moi cette Star ! Une soirée édifiante à tous les niveaux ! Le week-end suivant démarre en trombe (et j'espère qu'il n'en tombera pas !) avec Only God Forgives. D'abord c'est pas vrai. Moi aussi j'ai pardonné à mon chéri de ne pas être venu m'embrasser au cours de cette dernière demi-heure ! Nonobstant ce détail, on dirait bien que voilà un film qui vaut son pesant d'adrénaline et qui va nous mettre, tous autant que nous sommes, sous endorphines. Et ce n'est pas le spectaculaire Star Trek into the darkness de JJ Abrams qui va nous baigner de zénitude le lendemain soir. Si ça continue on demandera à la direction du Royal de mettre des ceintures à nos sièges et on louera des casques à l'entrée. Heureusement que cette cession va se terminer sur une Soirée spéciale Amour toujours. C'est pas que ça nous manquait mais enfin, entre les bas-fonds de Bangkok et les sombres vaisseaux galactiques, il nous faudra beaucoup d'amour pour y croire encore non ? Et c'est notre fascinante Emmanuelle Devos et son bel irlandais Gabriel Byrne qui vont nous apporter cette poésie, indispensable à la vie, Le temps de l'aventure, sur un plateau (de cinéma voyons !) Before Midnight, en seconde partie de soirée, nous apprendra peut-être si nous avons raison de penser qu'un amour durable doit absolument être nourri, jour après jour de beaucoup de tendresse, de quelques concessions, d'une bonne dose d'humour et... de très beaux films !

Vive le Cinéma ! Vive le Royal !
Christina

Lu 1025 fois

© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix