mercredi, 25 septembre 2013 16:27

Edito - 25 septembre 2013

Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

 

Un ouragan ? Un Tsunami ? Non, le Royal tout simplement...

De l'action, encore de l'action ce week-end. Un héros laconique et nyctalope (restons polis !) qui joue "en extérieurs". Riddick pour ne pas le nommer. C'est marrant, pendant si longtemps on a importé des Martiens sous toutes les formes sur la terre et depuis quelque temps, c'est nos héros qui envahissent Mars, ou Jupiter, ou Saturne va savoir. Il faut croire que les tempêtes martiennes - ou jupitériennes ou saturniennes, va savoir - remplacent avantageusement nos riquiqui tsunamis non ? A votre avis, est-ce que tout ça n'est pas un message codé pour faire comprendre à certains qu'ils pourraient laisser la Syrie tranquille et aller s'ébattre sur une autre planète ?

De l'action encore, mais rythmée différemment cette fois. Grigris, raconte le metteur en scène est "un peu danseur, un peu photographe, un peu réparateur de radios – bref, il est dans la débrouillardise et dans la survie, ce qui l'oblige à bouger. Chez lui, bouger devient une forme de nécessité. Et la musique essaie de raconter cette réalité-là et de rendre compte de la vie de ces petits artistes de la vie quotidienne."

Gabrielle. De quel droit interdire une vie amoureuse et sexuelle aux handicapés ? Oui, bon, d'accord, mais aux handicapés légers alors ? Et on détermine comment le degré de handicap où un être a droit à l'amour ? C'est quoi l'Eugénisme ? Toutes ces questions et bien d'autres encore, vous pourrez les poser aux responsables de l'Insième Vaud qui viendront partager ce film et le débat qui suivra avec nous, soyez présents au rendez-vous !

Après une rediffusion du Volcan la semaine suivante, et avant la nuit du court métrage, nous participerons à un autre événément : Les grandes ondes. Je me réjouis d'avoir l'occasion de faire la connaissance du réalisateur Lionel Baier et de passer une soirée à la fois hilarante et instructive…

Et bien sûr, quoi que vous fassiez le reste du temps, vous vous devez d'être là le :

 

Samedi 5 octobre 2013 pour la 11ème édition de
LA NUIT DU COURT MÉTRAGE

 

18h00    Best of Switzerland
20h30    Italians do it better
22h15    Vincent, c'est ton homme !
23h30    D'une chambre à l'autre

J'ai hésité à vous détailler le contenu de chaque opus, mais non, je n'en ferai rien. D'abord, il y a plein de programmes complets un peu partout et ensuite, VENEZ, VENEZ, VENEZ. Venez tous ! Venez nombreux ! Comme chaque année, vous ne serez pas déçus, c'est bien ce dont je suis sûre !

On essayera de se remettre de ce week-end exceptionnel la semaine suivante et grâce à Rush, ça devrait pouvoir se faire. A voir, et surtout à entendre, l'enthousiasme exubérant de Sébastien, comment ne pas céder à l'appel ? De toute façon, même si moi, j'ai passé l'âge des vroom-vroom,  j'ai un petit faible pour Ron Howard dont j'ai suivi quasi toute la carrière depuis Happy Days jusqu'à ce jour. Et dire que ça fait 38 ans qu'il est marié à la même femme ! (j'allais dire "fidèle" mais au fond, je n'en sais rien pas vrai ?). Bref, n'oublions pas le principal : après la séance de samedi soir, nous engagerons le débat avec des pilotes de rallyes venus exprès pour l'occasion et prendrons l'apéritif avec eux. Mais attention ! Juste un hein !

Pour ceux qui, comme moi, n'ont pas eu la chance de pouvoir assister à la Fête du Cinéma dans son intégralité, l'occasion va se présenter, vendredi 11 et dimanche 13 octobre (18 ans de mariage pour votre servante !) de redécouvrir Blue Jasmine et de découvrir Alabama Monroe. Blue Jasmine étant le dernier Woody Allen (donc de l'or en barre) et Alabama Monroe : the broken circle un nouveau petit bijou de ce cinéma belge qui n'en finit pas de monter…

Bons films !
Christina

Lu 911 fois

© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix