jeudi, 16 octobre 2014 08:31

Edito - 16 octocre 2014

Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

Colchiques dans les prés...

Je ne sais pas trop ce que je vais bien pouvoir dire dans ce nouvel opus. J'ai encore le coeur et la tête remplis avec tout ce nous avons aimé entre La fête du Cinéma et La nuit du court métrage. Tous ceux qui ont transpiré avec Tracks, pleuré avec Still the water, hurlé avec Leviathan et éclaté de rire avec Wanted Melody me comprendront, sans oublier Zu dir qui nous a fait regretter d'avoir manqué d'imagination (et d'humour !) autrefois.

Une fois n'est pas coutume, nous allons commencer par un coup de coeur. Je vois qu'Adeline continue à être aussi férue que moi de Social British, même s'il n'est pas du début 19ème. Et Pride me semble être un joli petit bijou, plein d'émotion, de bon sentiments et de convictions. Et cette fois sans vociférations parturientes (clin d'oeil à Claude). Avant d'aller dormir, c'est mieux de ne pas regarder de film d'horreur, mais bon, il y en a que ça stimule au contraire.. Enfin, moi, je dis ça, je dis rien hein… c'est à vous de savoir. Dimanche 19, nos chères têtes blondes vont être scotchées devant les Boxtrolls, pendant que nous irons aider Sébastien à tartiner les sandwiches ou à ouvrir les bouteilles, histoire que tout soit prêt pour accueillir les réalisateurs de Kaboul Song, un documentaire édifiant, comme on sait si bien en dénicher au Royal et que les amateurs apprécient. Un film sur la musique, l'immigration, sur le coeur d'un pays qui bat malgré la guerre et qui exulte de tout son art. Il sera suivi, après un buffet thématique, de Mon père, la révolution et moi, également en présence de la réalisatrice. Ayant vu le trailer, je peux vous dire que ce film vous accroche, au premier regard, par son honnêteté et sa profondeur, voilà une soirée, deux rendez-vous, à ne surtout pas manquer.

J'ai failli me faire avoir ! J'ai lu, jeudi 23 octobre (tiens, je me suis mariée une fois un 23 octobre) Pause, et j'ai failli traduire relâches. Mais non, c'est bien d'un film dont il s'agit et le premier long-métrage de Mathieu Urfer le bien connu en plus ! Mon petit doigt me dit, que si nous voulons du charme, de la romance et des acteurs très doués (jeunes et vieux), nous allons être servis. Et nous pourrons même le revoir dimanche 26 et faire connaissance avec l'équipe du film quelle chance ! Le lendemain, sera présenté Samba avec Omar Sy et Charlotte Gainsbourg, inutile d'en dire plus, le week-end sera riche, surtout si vous venez découvrir Shell. un autre trésor du cinéma indépendant découvert par notre bonne fée gérante.

Entre le 29 octobre et le 2 novembre, nous aurons droit, entre autres, à quelques savoureuses nouveautés. Que les plus jeunes n'oublient pas la Lanterne magique du 29 surtout ! Il y aura Black Coal, dernière perle noire du cinéma chinois et un thriller captivant en ouverture de la soirée Spécial Halloween, juste avant Dracula Untold. Dracula, c'est l'histoire d'un (beau) mec qui fait des tonnes d'efforts méritoires pour acquérir le pouvoir de nourrir sa famille et trucider ses ennemis. Comme nous tous les lundis au bureau donc. Vous allez a-do-rer. Et après, si on a encore un poil de sec (pareil si on n'en a plus) on aura droit à un Buffet spécial Halloween. Il y aura sûrement de la soupe à la courge et un pote-tout-rond avec des bougies dedans, puis on terminera la soirée avec Annabelle, l'histoire d'une (belle) meuf qui doit passer par plein d'épreuves terribles pour nourrir sa famille et protéger son mari. N'oubliez pas, c'est la soirée Halloween. Distribution gratuite de Xanax à l'entrée. Ouf, dimanche, on se calme avec la Z'alp Transhumance, un film superbe et bien de chez nous, en présence du réalisateur. Ils aiment beaucoup venir à Ste-Croix les réalisateurs, vous avez remarqué ? Sans doute parce qu'ils sont bien accueillis… Merci qui ?

Bons films !
Christina

Lu 1285 fois

© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix