jeudi, 03 novembre 2016 15:04

Edito - 3 novembre 2016

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Jamais plus…

Never say never again (Jamais plus jamais)

Jamais dire jamais (Fievel et le nouveau monde)

60 ans… le bel âge. Je me suis réveillée avec un beau matin. Et tout à coup j’ai pris conscience que, voilà, il y a des choses, des buts, des objectifs, que je ne pourrai plus jamais atteindre. Oh je sais bien que des supermans et des superwomans vont toujours trouver le moyen de dire : « quand on veut on peut » mais ceux qui ont passé leur bac, fait des études de médecin, un brevet de pilote de ligne, etc. après cette date fatidique, ne sont quand même pas pléthore. Chercher du travail, en trouver, commencer une carrière, que nenni, fini tout ça ! Éventuellement continuer à écrire des livres, ou des éditos ? Bref, si on n’a pas une passion, des envies de voyages (pour autant qu’on ait les moyens et la santé !) des hobbys chronophages, une famille aux nombreux petits enfants ou vieillards à accompagner ; les activités, passé un certain cap, se réduisent comme peau de chagrin. J’en connais deux ou trois qui ont oublié de nourrir quelques intérêts collatéraux pendant leur vie active et qui se retrouvent bien démunis à l’hiver de leur vie. Je frémis à l’idée de ces chaises roulantes alignées dans les établissements médicaux sociaux sur lesquelles reposent des vies entières qui se regardent désormais en chiens de faïence sans même pouvoir partager un bon film ou le récit d’un bon bouquin. J’espère bien, quant à moi, avoir jusqu’au bout toute ma tête et pouvoir savourer encore et toujours de belles images, de grandes idées et de jolies créations… Garder en moi les meilleurs moments de tous ces films qui ont jalonné ma vie, qui m’ont permis de réfléchir, choquée, bouleversée, amusée ou simplement distraite… toutes ces époques depuis le « Fantôme de l’Opéra » jusqu’à « Sonate d’automne » en passant par « Abyss », « 2001, l’Odyssée de l’Espace » et « Les oiseaux »… À chaque génération ses génies et ses chocs culturels. Ce qui est merveilleux dans tout cela c’est qu’avec le cinéma on peut cumuler toutes les époques, et donc toutes les générations et toutes les cultures, vivre plusieurs vies… on ne s’ennuie jamais !

Je vous souhaite un bel hiver

Plein de bons films !

Christina

 

Lu 601 fois Dernière modification le lundi, 19 décembre 2016 15:57
© 2019 Cinéma Royal de Ste-Croix