Nicolas

Nicolas

lundi, 28 septembre 2015 10:03

Keeper

Maxime (Kacey Mottet Klein) et Mélanie (Galatea Bellugi) s’aiment. Un jour, Mélanie découvre qu’elle est enceinte. Réticent dans un premier temps, Maxime se fait vite à l’idée de garder l’enfant, ainsi que le souhaite Mélanie.

Du haut de leurs quinze ans, les deux mômes annoncent alors à leur entourage qu’ils vont devenir parents ! Sous influence de leur propre vécu, leurs mères respectives réagiront à cette décision de manière très contrastée…

Premier long-métrage tout en pudeur et frémissant de sensibilité du jeune cinéaste franco-belge Guillaume Senez, « Keeper », par son souci du réel et de l’authenticité, s’inscrit bel et bien dans la lignée des films des frères Dardenne! Présenté en Avant-première à la Fête du Cinéma 2015, une occasion bienvenue de rattrapage pour ceux qui l’auraient raté !

Vincent Adatte

lundi, 28 septembre 2015 10:01

Fatima

Cinéaste injustement méconnu, le Franco-marocain Philippe Faucon poursuit discrètement une œuvre exigeante, pétrie d’humanisme et d’intelligence. Après avoir fait ses débuts en 1995 avec l’un des plus beaux portraits d’adolescente de toute l’histoire du cinéma («Muriel fait le désespoir de ses parents»), il a tourné une poignée de films passionnants qui, hélas, n’ont pas eu l’heur de sortir en Suisse!

Après «La trahison» (2005), sur la guerre d’Algérie, et «La Désintégration» (2011), qui évoquait de façon combien prémonitoire la radicalisation religieuse de jeunes Français musulmans, Faucon s’attache aux pas de Fatima (Soria Zeroual), une femme de ménage marocaine qui élève seule ses deux filles adolescentes…

Rarement un film n’aura décrit avec autant d’acuité la condition de ces femmes de l’ombre, coupées du monde par leur ignorance du français et un travail aux horaires impossibles… Ignorante à l’intelligence plus qu’affûtée, Fatima nous interpelle au plus profond!

Vincent Adatte

lundi, 28 septembre 2015 09:48

Béliers

Primé à Cannes, le second long-métrage du cinéaste islandais Grimur Hákonarson commence comme une comédie pastorale. Dans une vallée perdue au nord de l’Islande, deux frères sexagénaires s’affrontent dans le cadre d’un concours agricole destiné à élire le plus beau bélier de la région.

Dans des paysages sublimes, les deux frangins, qui ne se parlent plus depuis longtemps, vont être contraints de se réconcilier. En examinant l’ovin victorieux, Gummi, le cadet et perdant, soupçonne en effet que le « lauréat » est atteint de la « tremblante » du mouton…

Las, ce diagnostic se confirme et les autorités sanitaires décident de faire abattre leurs troupeaux qui proviennent d’une lignée millénaire… Un adieu émouvant à tout un mode de vie !

Vincent Adatte 

lundi, 28 septembre 2015 09:41

Mune, le Gardien de la Lune (3D)

Dévoilé au dernier Festival du film d’animation d’Annecy, «Mune: le gardien de Lune» des réalisateurs français Benoît Philippon et Alexandre Leboyan est une perle rare qui enchantera les plus jeunes et tous les adultes qui sont encore connectés à leur âme d’enfant!

Mêlant le conte et la science-fiction, cette fantaisie astrale raconte l’histoire mouvementée de Mune, un petit faune facétieux qui a été désigné bien malgré lui pour garder la Lune, veillant dès lors sur le monde si précieux des rêves.

Hélas, Mune, voulant bien trop bien faire, enchaîne les catastrophes, jusqu’à causer le vol du soleil. Aidé de la fragile Cire et de Sohone, fier gardien de l’astre solaire, le maladroit va tout faire pour rétablir l’ordre céleste… Bercé par les voix d’Omar Sy et Izia Higelin, un «Avatar» pour les juniors, tout en douceur poétique!

Adeline Stern

lundi, 28 septembre 2015 09:26

Le Fils de Saul

Grand Prix du Festival de Cannes, «Le Fils de Saul» constitue le premier long-métrage de Laslo Nemes, un cinéaste hongrois de trente-huit ans, qui emprunte avec un talent inouï la voie très risquée de la fiction pour évoquer l’extermination des Juifs d’Europe.

A l’automne 1944, le Juif Saul Ausländer est affecté à l’un des commandos spéciaux (Sonderkommandos) du camp de concentration d’Auschwitz. Avec d’autres déportés, il doit faire descendre des convois ferroviaires ses pairs juifs, pour les pousser jusqu’aux chambres à gaz. Saul et ses compagnons sont autorisés à survivre, en attendant que les SS les éliminent pour effacer toute trace du génocide.

Un jour, Saul découvre parmi les cadavres un enfant qu’il dit être son fils… Un film-choc, d’une intensité incroyable qui, en permettant au spectateur de vivre cette expérience de l’intérieur, le confronte à sa propre humanité… « La solution finale » comme elle n’a jamais été montrée !

Adeline Stern

lundi, 28 septembre 2015 09:11

Me and Earl and the Dying Girl

Primé à deux reprises au Festival de Sundance, le second long-métrage d’un ancien (mais encore jeune) assistant de Martin Scorsese exprime la quintessence du très bon cinéma indépendant américain! Projeté sur la Piazza Grande de Locarno, il a ravi tous les amateurs de tragicomédie pince-sans-rire!

Greg pratique à la perfection l’art de passer inaperçu. Pour sa dernière année de lycée, il souhaite ne pas déroger à ses bonnes habitudes et se faire le plus discret possible, en compagnie de Earl, son meilleur pote. Las, sa mère casse ses bonnes résolutions en l’obligeant à aller prendre des nouvelles d’une ancienne camarade de maternelle, atteinte d’une leucémie sans doute incurable…

Sur le fil du rasoir, entre conte un brin grinçant et comédie décalée, le film d’Alfonso Gomez-Rejon trouve son ton, assez unique, faisant honneur au titre sous lequel il devrait sortir en France… «This is not a love story»!

Vincent Adatte

lundi, 21 septembre 2015 13:14

Fête du Cinéma 2015 au Royal

Du jeudi 1 au dimanche 4 octobre prochains

Une Fête du Cinéma vraiment… royale!

La Fête du Cinéma est sans nul doute l’un des événements les plus appréciés du fidèle public du Cinéma Royal de Sainte-Croix. Proposés en avant-première, les neuf films à l’affiche expriment toute la palette des émotions «grand écran». Et comme toujours, il sera possible d’allier plaisirs de la table et découvertes cinématographiques…

Jeudi, en ouverture, tous les amateurs de cinéma indépendant américain se feront une joie de découvrir la comédie décalée «Me And Earl And The Dying Girl». Vendredi, ce sera un changement radical de registre avec «Le Fils de Saul». Primé à Cannes, ce film-choc, d’une intensité incroyable qui, en permettant au spectateur de vivre cette expérience de l’intérieur, le confronte à sa propre humanité…

Samedi, après avoir découvert en famille les ravissements du film d’animation «Mune, le gardien de la lune», les adultes curieux et avides de vastes horizons pourront enchaîner avec «Béliers», comédie pastorale islandaise qui rend hommage à un mode de vie en voie de disparition. Le soir venu, le spectateur épris de cinéma profond et humaniste pourra partager quelques moments de l’existence de «Fatima», une femme de ménage marocaine qui élève seule ses deux filles adolescentes.

Dimanche matin, le jeune acteur Kacey Mottet Klein viendra présenter le très émouvant et fort réussi «Keeper» où il joue le rôle d’un adolescent confronté à une paternité précoce. En fin d’après-midi, jeunes et moins jeunes se délecteront du suspense et de la poésie de «Phantom Boy», le nouveau film d’animation des auteurs du mémorable «Une vie de chat». Documentaire événement de cette édition 2015, «The Wolfpack» racontera comment une jeune fratrie séquestrée par un père trop protecteur a été «sauvée» par le cinéma. Et tout finira en éclats de rire feutrés et subtils, avec le dernier Woody Allen qui s’annonce comme un très grand cru!

 

FeteCine2015

 

Jeudi 1er octobre

20h00 ME & EARL & THE DYING GIRL (VOst)

 

Vendredi 2 octobre

20h30 LE FILS DE SAUL (VOst) - Avant-première

 

Samedi 3 octobre

16h00 MUNE, LE GARDIEN DE LA LUNE (3D) - Avant-première

18h00 BELIERS (VOst) - Première suisse 

19h30 Repas

20h30 FATIMA - Avant-première

 

Dimanche 4 octobre

11h00 KEEPER - Avant-première - en présence de Kacey Mottet Klein

12h30 Brunch

16h00 PHANTOM BOY - Avant-première

18h00 THE WOLFPACK (VOst) - Avant-première

19h30 Repas

20h30 IRRATIONAL MAN (VOst) - Avant-première

 

 

CinéVenement : (2 films et un repas) 35.- 

Ciné-brunch : (un film et le brunch) 25.- 

Les réservations aux repas ou au brunch ne sont pas obligatoires mais vivement conseillées.

(079 797 26 15)

 

Programme complet de la fête du cinéma 2015 au Royal (PDF)

 

vendredi, 11 septembre 2015 11:37

Ciné-Brunch « Transition »

Brunch participatif, chacun amène ce qu’il veut partager.

 

SoireeTransitionSite

vendredi, 11 septembre 2015 11:32

Avant-première – La vanité

Le film sera suivi d’une discussion avec le cinéaste et du verre de l’amitié.

 

SoireeVaniteSite

Séance précédée d'un repas à 18h00 et d’un concert d’accordéon à 19h45

 

SoireeAccordeonSite

© 2022 Cinéma Royal de Ste-Croix