Nicolas

Nicolas

jeudi, 25 juin 2015 12:58

On voulait tout casser

Atteint d’un cancer sans merci, Kiki (Kad Merad) n’a plus que quelques mois à vivre. Peu enclin à mourir sur un lit d’hôpital, il achète un bateau, et annonce son intention de faire un tour du monde dont il est seul à savoir qu’il ne reviendra pas. 

Le malheureux Kiki croit devoir agir ainsi pour adoucir le deuil qui va frapper ses amis pour la vie que sont Bilou (Charles Berling), Gérôme (Benoît Magimel), Tony (Vincent Moscato) et Pancho (Jean-François Carey). Encore faut-il réussir à leur donner le change ! 

Dans la lignée pudique du « Cœur des hommes 0 » et des « Petits mouchoirs » un film de potes qui n’ont pas peur des sentiments… 

Vincent Adatte 

jeudi, 25 juin 2015 12:53

San Andreas (3D)

Une faille monumentale provoque un séisme de magnitude 9, à même de dévaster toute la Californie. Avec l’aide de la femme dont il est séparé, un pilote d’hélicoptère tente de sauver leur fille unique. Le film-catastrophe magnifié par la 3D ! 

Adeline Stern

lundi, 22 juin 2015 13:07

En Transition 2.0

Dimanche 28 juin à 11h00, ciné-brunch du Groupe Transition. Entrée libre au film et brunch participatif (chacun apporte de quoi partager).

 

Partout dans le monde, des histoires de gens ordinaires qui font des choses extraordinaires ont été collectées. Des petits territoires et des communautés locales impriment leur propre monnaie, produisent de plus en plus leur nourriture et leur énergie, relocalisent leur économie… Une idée, celle des initiatives de transition (villes, villages, quartiers et rues en transition), qui se propage à grande vitesse. Une expérimentation sociale optimiste qui propose des réponses et des solutions en ces temps d’incertitude. Dans un monde inondé de tristesse, voici des histoires pleines d’espoir et d’ingéniosité, et de tous ces petits moments qui arrivent quand on plante des légumes à des endroits inattendus.

jeudi, 04 juin 2015 07:52

Edito - 3 juin 2015

C’est ici que ça se passe !

Avec, une fois de plus un programme de choix… À quoi ça sert que Ducros qu’Adeline Stern se décarcasse ? Pas à lui assurer une célébrité nationale, bien que vous comme moi savons qu’elle le mérite… non, ça sert à nous emmener sur des chemins – d’apprentissage, de bien-être, d’empathie et de joie de vivre – que nous n’aurions pas forcément empruntés de cette manière cinématographique, sans elle. Merci qui ? 

Ainsi donc, du 4 au 28 juin, nous allons tour à tour : partir À la Poursuite de demain et visiter un monde parallèle, rencontrer une drôle d’Ex Machina qui ne s’en laisse pas conter, nous promener Dans les jardins du roi, avec une femme (encore une !) incroyablement douée, découvrir ou redécouvrir le Monde Jurassique, pour ensuite apprendre à Fin(ir la) de partie en reconsidérant le délicat sujet de l’euthanasie. Nous allons également tomber amoureux Un peu, beaucoup, aveuglément grâce à Clovis Cornillac, et surtout beaucoup rire en revisitant – le samedi 13 juin dans le cadre de la journée des requérants d’asile – Les faiseurs de suisses, avec ce bon vieux Emil Steinberger (oui, il vit toujours, il a 82 ans et il va bien merci) que personne bien sûr n’a oublié… musique et repas offerts à 18h. Nous parlerons aussi de la terrible Loi du marché, magistralement défendue à Cannes par le palmé (on dit palmé ou palmipède ?) Vincent Lindon, ainsi que d’un autre sujet délicat vu qu’on y parle de délinquance juvénile : La tête haute.

Plusieurs dates à retenir en priorité puisque d’événements exceptionnels, et de belles leçons de vie que nous aurons le plaisir d’apprécier en présence des réalisateurs. Ainsi, nous déroulerons le Tapis rouge pour Frédéric Baillif le dimanche 7 juin ; le mercredi 10 juin, nous dénoncerons toutes (enfin presque) les formes dictature avec Je suis Femen, Oxana Shachko et Alain Margot, le 14 juin nous essayerons de comprendre pourquoi certaines d’entre nous sont restées Loin du bal (ou pas), le 26 juin nous Vivrons jusqu’au bout cette chienne de vie que nous aimons tant et qui, trop souvent nous lâche avant que nous en ayons assez. Bien entendu, le 28 juin nous serons tous présents au Ciné-brunch du groupe et/avec le film Transition 2.0. Apportez votre pique-nique, on pourra sûrement manger dehors ! Et pour les très (très) rares amis qui n’ont pas pu (malheureusement hélas) participer à la soirée de soutien (et qui ont donc raté le superbe buffet), il y aura une rediffusion du film de Charlotte de Turkheim Qui c’est les plus forts !, le dimanche 28 juin. Vraiment toutes les raisons de vous souhaiter…

Bons films ! 
Christina

jeudi, 28 mai 2015 14:13

Ciné-brunch du Groupe Transition

Dimanche 28 juin 2015 à 11h00

Ciné-brunch du Groupe Transition

Entrée libre au film "En Transition 2.0" et brunch participatif (chacun apporte de quoi partager)

 

Le réchauffement climatique, le besoin d'évasion, la finance mondiale ont été les thèmes choisis, parmi tant d'autres possibles, lors des Ciné-Brunches du Groupe Transition. Ils ont montré combien nous sommes de plus en plus confrontés à des phénomènes qui nous dépassent parce qu'intimement liés à nos modes de vie que l'on croyait immuables. Nous sommes tout juste en train de réaliser que notre désir de croissance infinie se développe sur une planète finie. Badaboum....

Bon. Et alors ? On attend la fin du monde, les bras balans ? C'est malheureusement la tendance observée lorsque, jour après jour, les medias nous annoncent une catastrophe de plus tandis que nos élites, tant politiques qu'économiques, ne cessent de nous encourager à nous précipiter contre le mur, si possible en accélérant. Il y a pourtant des personnes qui ont décidé de ne pas céder à la morosité, choisi de prendre en main leur destin pour vivre plus heureux. Le Groupe Transition vous a donc choisi un film éminemment positif et inspirant pour le départ de vos vacances: il devrait vous permettre de passer l'été en mijotant de merveilleux projets pour la rentrée.

En transition 2.0 est un documentaire décrivant quelques projets extraordinaires sur l'ensemble de la planète: vous y découvrirez des citoyens créant leur propre monnaie, produisant leur nourriture, relocalisant leur économie ou encore créant leur propre centrale électrique solaire. Il s'agit là d'histoires puissantes qui racontent l'espoir et l'ingéniosité que mettent en oeuvre des groupes de citoyens comme vous et moi pour faire le pied de nez aux maux qui semblent vouloir nous assaillir et y apporter des solutions.

Venez nombreux en invitant vos amis: la séance est gratuite ! Les spectateurs sont encouragés à ravitailler la table du buffet et participer au brunch qui suivra. Une petite librairie vous permettra également de faire le plein de bonnes lectures pour l'été.

Pascal

Vendredi 26 juin à 20h30

Soirée de la Ligue vaudoise contre le cancer

Zu Ende Leben (en présence de la réalisatrice et de nombreux invités)

 

Site de la Ligue vaudoise contre le cancer

jeudi, 28 mai 2015 13:59

Journée des requérants d’asile

Samedi 13 juin 2015
Journée des requérants d’asile

18h00 Musique et repas offerts
20h30 Les Faiseurs de Suisses

jeudi, 28 mai 2015 13:53

La Loi du Marché

Auréolé du Prix d’interprétation décerné à Vincent Lindon à Cannes, le sixième long-métrage du réalisateur Stéphane Brizé nous immerge dans le désastre humanitaire causé par notre « merveilleux » modèle économique.

Tourné comme un documentaire, « La Loi du marché » suit les pérégrinations chaotiques de Thierry (V. Lindon). Ce chômeur de longue durée doit se résoudre à accepter un travail de surveillance dans un supermarché, où il se retrouve vite dans une position « morale » des plus inconfortable…

À l’exception de Lindon, tous les autres acteurs sont des non-professionnels qui répètent à la perfection les faits et gestes de leur quotidien.

Adeline Stern

jeudi, 28 mai 2015 13:49

Zu Ende Leben

Vendredi 26 juin 2015 à 20h30, le film sera projeté en présence de la réalisatrice ainsi que de nombreux invités.

Prix du Public du dernier festival de Zurich, le premier long-métrage documentaire de la jeune réalisatrice Rebecca Panian nous confronte avec l’idée de la mort, que nous refoulons volontiers jour après jour.

La cinéaste s’est attachée aux pas révélateurs de Thomas. Atteint d’une tumeur au cerveau, cet homme plein d’énergie se sait condamné, mais n’en perd pas pour autant le goût de vivre, jusqu’à partir en Finlande, à la poursuite des aurores boréales…

Sans faux-fuyants, « Zu Ende leben » ( Vivre jusqu’au bout) repose des questions essentielles, avec le concours tout de pudeur de personnalités comme les écrivains Pedro Lenz et Franz Hohler.

Vincent Adatte

jeudi, 28 mai 2015 13:43

Jurassic World

En 1993, Steven Spielberg créait les premiers dinosaures en images de synthèse pour les besoins de son impressionnant « Jurassic Park ».

Vingt-deux ans après lui avoir ajouté une suite (« Le monde perdu »: Jurassic Park »), le réalisateur de « E.T. l’Extraterrestre » n’a pas résisté à l’idée de donner encore plus de volume à ses bestioles préhistoriques !

Magnifié par la 3D, « Jurassic World » nous égare dans un gigantesque parc d’attractions centré sur le clonage de dinosaures vivants à partir de leur ADN fossilisé dans l’ambre. Une nouvelle illustration pour le moins spectaculaire de l’adage « science sans conscience n’est que ruine de l’âme ! »

Adeline Stern

 

© 2022 Cinéma Royal de Ste-Croix